Source ID:; App Source:

La Fed prête à fournir des liquidités en cas de «pressions» sur les marchés

L'édifice de la Réserve fédérale américaine à Washington... (PHOTO ANDREW HARRER, ARCHIVES BLOOMBERG)

Agrandir

L'édifice de la Réserve fédérale américaine à Washington

PHOTO ANDREW HARRER, ARCHIVES BLOOMBERG

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

La Réserve fédérale américaine (Fed) a assuré vendredi être prête à fournir des liquidités en dollars aux autres banques centrales pour faire face aux « pressions » qui pourraient surgir sur les marchés financiers après le Brexit.

« La Réserve fédérale est prête à fournir des liquidités en dollars via ses lignes de «swap» en vigueur avec d'autres banques centrales, si nécessaire, pour faire face à des pressions sur les marchés de financement mondiaux qui pourraient avoir des implications négatives pour l'économie américaine », a assuré la Fed dans un communiqué.

Les mécanismes dits de « swap » permettent aux banques centrales d'échanger des devises entre elles.

La banque centrale affirme « surveiller attentivement les développements sur les marchés financiers mondiaux, en coopération avec les autres banques centrales ».

De son côté, le secrétaire américain au Trésor Jack Lew a affirmé dans un communiqué vendredi « travailler étroitement avec Londres et Bruxelles ainsi que les partenaires internationaux pour s'assurer de la poursuite de la stabilité économique, de la sécurité et de la prospérité de l'Europe » et du reste du monde.

« Le peuple du Royaume uni s'est prononcé et nous respectons sa décision », a encore affirmé le responsable du Trésor assurant que Londres avait « les outils nécessaires pour soutenir la stabilité financière qui est primordiale pour la croissance ».

Deux jours avant le référendum, la présidente de la banque centrale américaine Janet Yellen avait reconnu qu'un vote en faveur du Brexit pouvait initier « une période de volatilité sur les marchés financiers qui pourrait avoir un impact négatif sur les conditions financières et sur les perspectives économiques américaines ».

Elle s'était inquiétée de mouvements de capitaux vers « la sécurité », qui pourraient « pousser le dollar » à la hausse.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer