Le moral des ménages aux États-Unis a légèrement augmenté en mai, selon l'indice de confiance des consommateurs américains publié mardi par le Conference Board.

Mis à jour le 26 mai 2015
AGENCE FRANCE-PRESSE

L'indice s'est établi à 95,4 en mai contre 94,3 le mois précédent.

Les analystes s'attendaient dans leur prévision médiane à une légère baisse de l'indice à 94 points

«La confiance des consommateurs s'est améliorée modestement en mai après avoir fortement reculé en avril», a souligné Lynn Franco, directrice des indicateurs au Conference Board, citée dans le communiqué.

«Après une glissade de trois mois, la confiance dans les conditions actuelles a progressé, soutenue par un sentiment plus positif sur le marché de l'emploi. Les attentes toutefois ont été relativement stables après une forte baisse en avril. Si les conditions actuelles au deuxième trimestre semblent s'améliorer, les consommateurs restent prudents sur les perspectives à court terme», a-t-elle ajouté.

La part de ceux estimant que les conditions économiques sont actuellement «bonnes» s'est établie à 25,2% contre 25,5% en avril. Toutefois, ceux qui pensent que ces conditions sont mauvaises sont également moins nombreux passant de 19,2% à 17,4%.

Les ménages se sont également montrés partagés quant au marché du travail, ceux estimant qu'il y a profusion d'emplois progressant à 20,7% contre 19% le mois d'avant. Dans le même temps, ceux qui estiment qu'il est difficile de trouver un emploi sont passés de 25,9% à 27,3%.

Le pourcentage des ménages qui s'attendent à ce que, dans les six prochains mois, les conditions économiques s'améliorent, a très légèrement progressé à 15,6% au lieu de 15,4% en avril.

L'indice concurrent conçu par l'Université du Michigan sera publié vendredi pour l'estimation finale du moral des consommateurs en mai. Pour la première estimation, l'indice avait montré un recul à 88,6 contre 95,9 fin avril.