Source ID:; App Source:

É.-U.: la croissance modérée continue malgré le mauvais temps

L'économie des États-Unis a poursuivi son rythme d'expansion «modéré» en... (PHOTO ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

PHOTO ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

L'économie des États-Unis a poursuivi son rythme d'expansion «modéré» en janvier et février malgré les mauvaises conditions hivernales, qui ont pesé sur la consommation et l'immobilier dans certaines régions, relève mercredi le Livre beige de la Réserve fédérale.

La Fed note que l'emploi «demeure stable ou en croissance» et que les augmentations de salaire restent «modérées», sauf pour des emplois spécialisés difficiles à pourvoir.

Le rapport signale aussi, dans le sillage de la chute des prix pétroliers, un net déclin de la production d'hydrocarbures dans plusieurs régions, où des réductions d'investissements sont annoncées pour 2015.

Le Livre Beige, qui porte ce nom en raison de la couleur de sa couverture, est réalisé à partir d'informations recueillies sur le terrain par les 12 banques régionales qui forment le système de Réserve fédérale.

Il couvre une période de six semaines jusqu'au 23 février et constitue le rapport de conjoncture le plus frais avant la réunion du Comité monétaire de la Fed (FOMC) dans moins de deux semaines, les 17 et 18 mars.

Les dépenses de consommation, locomotive de la croissance, ont continué d'augmenter en général, à part dans la région de Kansas City au centre du pays. «Le temps hivernal difficile» dans les régions de New York et de Boston (nord-est) a affecté les ventes au détail, même si la Fed note aussi que ces régions ont vendu davantage de «sels de déneigement, de pelles et d'habits pour le froid».

Au total dans le rapport, le mot «temps» pour décrire les conditions météo est mentionné pas moins de 36 fois.

Ces conditions hivernales ont également affecté le marché de l'immobilier résidentiel, qui affiche du coup «des conditions mitigées» dans l'ensemble du pays.

En revanche, les ventes d'appartements se portent bien un peu partout.

Les hausses de salaires restent modérées hormis lorsqu'il s'agit d'attirer des travailleurs qualifiés pour des postes difficiles à pourvoir. Une nouveauté: dans la région de Chicago, certaines firmes sont prêtes à augmenter les rémunérations pour les travailleurs non-qualifiés afin de réduire la rotation du personnel.

Sur le front des hydrocarbures dans un contexte de chute des prix, la production de gaz naturel et de pétrole a décliné dans les régions de Cleveland, de Minneapolis (nord) ainsi que Dallas (sud) et de Kansas City (centre). Ces régions prévoient de diminuer leurs investissements dans ce secteur au cours de l'année.

De l'autre côté du pays, notamment dans la région de San Francisco, la sécheresse a affecté des récoltes.

Sur le plan du commerce extérieur, le Livre beige rapporte que l'appréciation du dollar a handicapé les exportations dans les régions de Dallas et de San Franscisco. Des conflits sociaux dans la région de Chicago ainsi que sur les ports de la côte ouest ont également eu un impact négatif.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer