Les consommateurs américains ont effectué plus de dépenses en mai, pendant que leurs revenus augmentaient, ce qui a été perçu comme un signe encourageant après un premier trimestre plus lent que prévu.

Publié le 27 juin 2013
ASSOCIATED PRESS

Le département du Commerce a indiqué jeudi que les dépenses des consommateurs avaient crû de 0,3% le mois dernier, ce qui a presque complètement effacé le déclin similaire du mois d'avril. Mais le gouvernement a aussi révisé à la baisse les dépenses des consommateurs pour les mois d'avril, février et janvier, par rapport à ses estimations précédentes.

Le revenu des Américains a avancé de 0,5% en mai, soit bien plus que sa hausse de 0,1% du mois d'avril. Malgré tout, le revenu après impôts n'a progressé que de 1,1% au cours de la dernière année en tenant compte de l'inflation.

Les Américains ont aussi mis un peu plus d'argent de côté le mois dernier. Le taux d'épargne a grimpé à 3,2%, contre 3% en avril. C'est le plus haut taux d'épargne depuis décembre.

Les dépenses des consommateurs sont étudiées de près par les économistes parce qu'elles représentent environ 70% de l'activité économique des États-Unis.