La Réserve fédérale américaine (Fed) a imposé une amende de 85 millions de dollars à la banque Wells Fargo pour des affaires de tromperies et de faux en écriture relatives à des emprunts immobiliers à risque (subprime).

Mis à jour le 20 juill. 2011
AGENCE FRANCE-PRESSE

Wells Fargo devra de plus indemniser «les emprunteurs lésés», précise la Fed dans un communiqué, indiquant que cette «amende est la plus grosse» qu'elle ait «jamais imposée dans une mesure d'exécution de la législation sur la protection des consommateurs».

L'amende sanctionne des faits reprochés à une ancienne filiale de la banque californienne, Wells Fargo Financial, et remontant aux années 2004 à 2008.

Selon la Fed, incités par la politique de primes maison, des commerciaux de Wells Fargo Financial ont «attiré des emprunteurs qui pouvaient prétendre à des prêts à taux préférentiel vers des prêts à taux d'intérêts plus élevés, classés à risques».

Il en a résulté «des coûts plus élevés» pour les victimes de ces filouteries, ajoute la Fed.

L'amende vise également d'autres infractions: des faux en écriture pour ajuster le revenu de certains emprunteurs afin que ceux-ci puissent prétendre à des emprunts «auxquels ils n'auraient pu prétendre sur la base de leurs véritables revenus».