Massachusetts: l'entente est conclue avec Hydro-Québec

L'entente doit encore recevoir l'approbation du ministère de... (THE CANADIAN PRESS)

Agrandir

L'entente doit encore recevoir l'approbation du ministère de l'Énergie du Massachusetts et surtout, elle est conditionnelle à la construction d'une ligne de transport de 233 kilomètres qui traverserait le Maine pour atteindre le Massachusetts.

THE CANADIAN PRESS

Hélène Baril

Hydro-Québec et son partenaire Central Maine Power ont conclu une entente avec les distributeurs d'électricité du Massachusetts pour fournir de l'énergie québécoise à cet État pendant 20 ans à partir de 2022.

Si elle se concrétise, cette entente deviendra le plus important contrat d'exportation de l'histoire d'Hydro-Québec.

L'entente doit encore recevoir l'approbation du ministère de l'Énergie du Massachusetts et surtout, elle est conditionnelle à la construction d'une ligne de transport de 233 kilomètres qui traverserait le Maine pour atteindre le Massachusetts.

Cette ligne de transmission doit encore recevoir une foule d'autorisations règlementaires, dont un permis présidentiel.

Le Massachusetts a  dû changer d'interlocuteurs après que son premier choix, le projet Northern Pass, a été écarté à cause du refus du New Hampshire de lui accorder le tout dernier permis qui lui manquait. Northern Pass avait le permis présidentiel, requis pour tout projet énergétique qui traverse la frontière.

Le deuxième choix retenu, celui avec Central Maine Power, est beaucoup moins avancé sur le plan des autorisations nécessaires. En tout, le projet doit obtenir 23 permis de 9 entités distinctes, dont le permis présidentiel, et l'approbation de 24 municipalités situées à proximité du tracé.

La construction de la ligne nécessite des investissements de plus d'un milliard de dollars US.

Les principales dates ayant mené à l'entente

27 juillet 2017: Hydro-Québec répond à l'appel d'offres du Massachusetts en proposant six options et trois lignes de transport dans l'espoir de décrocher le plus important contrat d'exportation de son histoire.

25 janvier: Le Massachusetts retient le projet de ligne de transport proposé par Hydro-Québec et son partenaire Eversource dans le cadre d'un contrat d'approvisionnement de 9,45 térawattheures (TWh) par année pendant 20 ans.

1er février: Un électrochoc est infligé au projet Northern Pass puisqu'un organisme du New Hampshire refuse d'octroyer une autorisation essentielle à la réalisation de la ligne de transport.

16 février: Le Massachusetts retient la proposition d'interconnexion New England Clean Energy Connect (NECEC), qui serait réalisée par Hydro-Québec et la société Central Maine Power, comme option de rechange au Northern Pass.

28 mars: C'est finalement le NECEC qui est retenu comme scénario par les autorités du Massachusetts en raison de l'incertitude entourant le Northern Pass.

25 avril: Même si l'entente n'est pas conclue alors que l'échéancier a été fixé au 25 avril, les parties impliquées dans la négociation du contrat font savoir que les pourparlers en sont aux «dernières étapes». 

- La Presse Canadienne




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer