Source ID:; App Source:

Le pétrole termine en hausse à New York, le marché tente de se stabiliser

Sur le New York Mercantile Exchange (NYMEX), le... (PHOTO HASAN JAMALI, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS)

Agrandir

Sur le New York Mercantile Exchange (NYMEX), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance gagnait 38 cents à 43,39 dollars.

PHOTO HASAN JAMALI, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Agence France-Presse
New York

Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse lundi à New York, poursuivant leur stabilisation et profitant d'achats à bon compte après plusieurs semaines de forte chute des prix de l'or noir.

Le prix du baril de «light sweet crude» (WTI), référence américaine du brut, a pris 37 cents pour clôturer à 43,38 dollars sur le contrat pour livraison en août au New York Mercantile Exchange (Nymex).

«On a perdu 10 dollars en un mois en raison des inquiétudes sur la hausse de la production aux États-Unis et dans quelques pays comme le Nigeria, de nature à annuler les efforts de l'Opep», a relevé Gene McGillian de Traduction Energy.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et des pays producteurs de brut non-membres du cartel ont décidé en mai de reconduire jusqu'en mars 2018 leur accord sur une réduction de l'offre de 1,8 million de barils par jour (mbj).

Mais le marché, observant que les réserves d'or noir restent à un niveau élevé dans le monde, se languit de voir les effets de cette décision et les cours du pétrole échangé à New York sont descendus la semaine dernière à leur plus bas niveau depuis août.

«Il semblerait que la pression sur les cours du brut se soit un peu allégée au cours des dernières séances, beaucoup estimant qu'on avait déjà bien intégré les derniers développements dans les prix. Mais est-ce juste le marché qui tente de reprendre sa respiration ou va-t-on descendre encore plus bas? On attend de voir», a relevé M. McGillian.

«Après tout le pessimisme ressenti sur le marché au cours des deux dernières semaines, on observe un peu d'intérêt de la part d'investisseurs qui veulent profiter des prix moins élevés en ce début de semaine», a avancé de son côté Matt Smith de Clipper Data.

Les cours étaient aussi aidés lundi par «un accès de faiblesse du dollar», selon l'analyste.

La devise a perdu de la vigueur juste après la diffusion des chiffres sur les commandes de biens durables aux États-Unis, qui ont baissé plus que prévu en mai du fait d'une chute du secteur des transports. Or un billet vert moins cher rend plus attractifs les achats de pétrole libellés en monnaie américaine.

Par ailleurs, «avec les tempêtes qui ont frappé la semaine dernière la zone du golfe du Mexique, et les conséquences que cela a pu avoir sur les ports, cela pourrait jouer sur les réserves de brut dans le pays», a rajouté Matt Smith.




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer