Le Fonds de Solidarité FTQ met 29 millions de plus dans sa filiale Solifor pour faire l'acquisition d'une terre à bois dans le Maine.

Hélène Baril LA PRESSE

Cet investissement «favorisera grandement la création et le maintien d'emplois québécois», selon la vice-présidente du Fonds, Janie Béïque. L'investissement de Solifor de l'autre côté de la frontière veut sécuriser l'approvisionnement en fibre pour les scieries et transformateurs québécois.

Solifor a été créée en 2005 par le Fonds de solidarité pour acquérir et gérer des terres forestières. La filiale a investi jusqu'à maintenant 140 millions pour l'acquisition de terres à bois un peu partout au Québec. C'est la première fois qu'elle investira outre-frontière.

La forêt fait partie des nouvelles priorités que s'est donné le Fonds de solidarité depuis le rétablissement de son crédit d'impôt au niveau fédéral. Son objectif est d'investir 3 milliards d'ici 2020, dont 1,4 milliard dans quatre secteurs qu'il juge prioritaires - la forêt, l'aérospatiale, l'agroalimentaire et les sciences de la vie.