Source ID:; App Source:

Cenovus Energy prévoit réduire de 15% sa main-d'oeuvre

Le chef de la direction de Cenovus, Brian... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Le chef de la direction de Cenovus, Brian Ferguson

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Calgary

Cenovus Energy (T.CVE)  s'attend à réduire sa main-d'oeuvre d'environ 15%, une décision qui devrait surtout toucher ses travailleurs contractuels.

La société a en outre suspendu les augmentations de salaire de ses employés pour cette année, et elle a l'intention de réduire ses dépenses discrétionnaires pour les voyages, conférences, réunions à l'extérieur et mises à jour des technologies de l'information.

Cenovus a précisé ses intentions en faisant état d'une perte de 472 millions, ou 62 cents par action, pour son trimestre clos le 31 décembre, un résultat qui se compare à une perte de 58 millions $, ou 8 cents par action, pour la même période un an plus tôt.

Les ventes trimestrielles ont reculé à 4,34 milliards, par rapport à 4,83 milliards lors de l'année précédente.

La perte du plus récent trimestre comprend une charge de 497 millions de dollars liée au projet Pelican Lake, attribuable à la chute du cours du pétrole et au ralentissement du plan de développement du projet.

Puisque la faiblesse du prix du pétrole devrait perdurer pendant l'année 2015, Cenovus a l'intention de se concentrer sur les projets d'expansion des activités de Foster Creek et de Christina Lake, qui sont déjà bien entamées.

«Nous avons terminé 2014 dans une solide position financière, avec environ 900 millions en espèces et en équivalents de trésorerie dans nos comptes, tandis que nos ratios d'endettement sont bien à l'intérieur de nos fourchettes cibles», a expliqué dans un communiqué le chef de la direction de Cenovus, Brian Ferguson.

«Dans le difficile environnement qui prévaut, nous réduisons nos dépenses en immobilisations pour nous aider à préserver notre résilience financière. Par ailleurs, nous avons la flexibilité additionnelle de réduire davantage nos dépenses en immobilisations si le prix du pétrole continue à reculer ou s'il reste faible pendant une période de temps prolongée.»

Cenovus avait réduit le mois dernier son budget de dépenses en immobilisations de 700 millions de dollars pour le porter entre 1,8 milliard et 2,0 milliards de dollars, pour s'ajuster au contexte du plongeon du cours du pétrole.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer