Source ID:36744; App Source:cedromItem
Exclusif

Industrie pétrolière: Ottawa dépense 1,6 million en publicité aux É.-U.

En 2013 et 2014, le gouvernement conservateur de Stephen Harper a dépensé plus... (PHOTO ARCHIVES PC)

Agrandir

PHOTO ARCHIVES PC

(Ottawa) En 2013 et 2014, le gouvernement conservateur de Stephen Harper a dépensé plus de 1,6 million de dollars pour une campagne publicitaire aux États-Unis vantant les mérites du Canada comme fournisseur de pétrole. Une initiative que dénonce l'opposition officielle, d'autant que ces publicités ont eu peu d'effet, selon une évaluation de la firme Ipsos Reid.

En mai 2013, Ressources naturelles Canada a lancé à Washington une campagne publicitaire intitulée Allons avec le Canada, afin de «positionner le Canada comme fournisseur privilégié de ressources énergétiques pour les États-Unis». Les publicités visaient principalement les «décideurs/personnes d'influence et leaders d'opinion à Washington».

Cette campagne s'inscrit par ailleurs dans un cadre plus large, alors que le gouvernement canadien cherche à convaincre le président Obama de donner le feu vert au projet d'oléoduc Keystone XL. Les conservateurs ont aussi l'appui des républicains, maintenant majoritaires au Sénat et à la Chambre des représentants.

Trois campagnes

La campagne a coûté au total 1,6 million, selon des documents obtenus par La Presse en vertu de la Loi sur l'accès à l'information. Les publicités ont été déployées une première fois au printemps 2013 et ont été reprises à l'hiver 2014. Des espaces publicitaires ont été réservés notamment dans des journaux comme Politico et The Hill (papier et internet) et aussi dans certaines stations du métro de Washington.

En entrevue avec La Presse, le député de Rimouski-Neigette et porte-parole du NPD en matière d'énergie et de ressources naturelles, Guy Caron, s'interroge sur les raisons qui poussent le Canada à faire la promotion de l'industrie pétrolière. «Pour les autres industries, c'est du ressort du privé. Pourquoi dépense-t-on ainsi l'argent des contribuables?»

Le gouvernement fédéral défend sa décision, affirmant que «les résultats de la campagne se comparent aux résultats jugés solides d'autres campagnes fédérales d'envergure comparable». Il a été cependant impossible de parler à un porte-parole de Ressources naturelles Canada dans ce dossier. Le Ministère nous a seulement fait suivre une réponse par courriel. «Les publicités en ligne ont été vues plus de 58 millions de fois par 22 millions d'utilisateurs uniques. On a aussi dénombré 95 000 visites uniques au site web de la campagne, dont 90% de la part du public cible, soit les principaux décideurs et leaders d'opinion de Washington.»

Peu de doutes

Un rapport de la firme Ipsos Reid laisse pourtant peu de doutes quant à l'efficacité de ces publicités. Ressources naturelles Canada devait en effet vérifier l'efficacité de sa campagne, conformément à la politique fédérale prévue pour les placements médias dont la valeur dépasse le million de dollars.

Ipsos Reid a interrogé 750 personnes dans le métro et les rues de Washington entre le 27 janvier et le 3 février 2014. Ce sont les publicités dans le métro qui ont obtenu les meilleures notes avec un taux de reconnaissance moyen de 43%, tandis que les annonces dans les journaux papier obtenaient une note moyenne de 15% et celles dans internet, un faible 9%. L'étude d'Ipsos Reid a coûté 50 000$ aux contribuables.

En tout, cinq publicités ont été diffusées. L'une d'elles présentait le Canada comme le plus important fournisseur de pétrole aux États-Unis, devant l'Arabie saoudite, le Mexique, le Venezuela, l'Irak et le Nigeria. Une autre publicité montrait le drapeau canadien aux côtés du drapeau américain, affirmant que «les États-Unis et le Canada sont amis et voisins» et que «le Canada est le meilleur partenaire énergétique des États-Unis».

Le député Guy Caron signale que les conservateurs misent beaucoup sur ce genre de communication pour faire avancer leurs dossiers. «Ils ont une importante équipe de communications à Ottawa, mais ils vont devoir se questionner sur l'efficacité de leurs mesures. Ils ont fait la même chose [une campagne de publicité] avec le plan d'action économique, et ça n'a pas marché.»

----------------

LA CAMPAGNE PUBLICITAIRE EN CHIFFRES

>Journaux imprimés: 636 000$

> Internet: 575 000$

> Affiches dans le métro: 360 000$

Total: 1,6 million

Proportion des répondants qui ont affirmé avoir vu l'une des publicités du gouvernement canadien:

> 43% dans le métro

> 15% dans les journaux et magazines imprimés

> 9% dans les sites internet

Source: Ipsos Reid, rapport d'évaluation de la campagne publicitaire de portée internationale - volet États-Unis




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer