Source ID:; App Source:

Boralex achète un producteur d'énergie éolienne pour 400 millions

Boralex (T.BLX) deviendra le troisième plus important... (Photo Martin Chamberland, La Presse)

Agrandir

Photo Martin Chamberland, La Presse

Julien Arsenault
La Presse Canadienne

Boralex (T.BLX) deviendra le troisième plus important producteur d'énergie éolienne indépendant en France à la suite d'une entente visant à réaliser une acquisition évaluée à 400 millions $.

Le producteur d'énergie renouvelable établi à Montréal a confirmé lundi la présentation d'une offre pour acquérir la totalité des actions d'Enel Green Power France (EGPF), une filiale d'Enel Green Power International.

Cette transaction - dont la clôture est prévue le 12 janvier - permettra entre autres à Boralex de mettre la main sur 12 parcs éoliens en exploitation dans l'Hexagone - dans les régions de Champagne-Ardenne et de Poitou-Charentes - et 10 autres MW en construction.

Au total, la puissance installée de l'entreprise en France augmentera de 186 MW pour atteindre 445 MW. En comparaison, celle des deux plus importantes sociétés d'État françaises est estimée à 1255 MW et 934 MW respectivement.

«Près de la moitié de notre puissance installée nette sera en sol français et nous nous trouverons dans une position idéale pour poursuivre notre expansion sur le marché ainsi que pour progresser», a souligné le président et chef de la direction de Boralex, Patrick Lemaire.

L'entente comprend aussi des contrats d'achat d'électricité d'une durée de vie résiduelle de 11 ans avec Électricité de France et les 48 employés d'Enel Green Power France.

D'après Boralex, ces contrats bénéficient de tarifs «favorables», ce qui devrait lui permettre de générer des flux de trésorerie «prévisibles et récurrents».

L'acquisition comprend également un portefeuille de projets éoliens solaires prospectifs de 310 MW, dont 12 projets à un stade avancé qui ont déjà obtenu les permis de construction ou pour lesquels les permis ont été demandés.

Ce portefeuille pourrait ajouter jusqu'à 120 MW, principalement d'énergie éolienne, à la capacité nette installée au cours des prochaines années.

«Nous attendons les approbations (de l'autre partie), a dit M. Lemaire, en conférence téléphonique. Nous devrions les avoir d'ici le 18 décembre.»

Selon Boralex, l'ajout d'EGPF à son portefeuille devrait accroître de 43 millions $ son bénéfice avant intérêts, impôts et amortissements. L'entreprise croit aussi que des synergies - dont le montant n'a pas été dévoilé - sont possibles.

Le producteur d'énergie renouvelable allonge 422 millions $ pour Enel, un montant qui inclut un parc éolien qui devrait être vendu à un tiers pour 22 millions $. Il déboursera aussi 14 millions $ pour financer les projets en cours.

Boralex financera la transaction grâce à un montant en argent, un prêt à long terme de 290 millions $ ainsi que par l'émission d'actions.

L'acquisition fera grimper de 25% la puissance installée du producteur d'énergie renouvelable, qui atteindra 940 MW.

Les actifs de Boralex - qui emploie plus de 200 personnes - totalisent actuellement une puissance installée de plus de 750 MW au Canada, en France ainsi que dans le nord-est des États-Unis.

À la Bourse de Toronto, le titre de Boralex a terminé la séance à 13,41 $, en hausse de quatre cents.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer