Source ID:591670; App Source:cedromItem

Cascades reprend des expéditions à Niagara Falls

Les 255 employés des deux usines de cartons-caisses de Cascades à Niagara... (Photo archives Le Soleil)

Agrandir

Photo archives Le Soleil

Richard Dufour

Les 255 employés des deux usines de cartons-caisses de Cascades (T.CAS) à Niagara Falls, dans l'État de New York, sont tous de retour au travail, et la société a recommencé hier à expédier des produits finis qui se trouvaient dans les entrepôts.

L'incendie majeur qui a commencé samedi n'était pas encore complètement éteint hier après-midi, et des pompiers étaient encore sur place. Le feu était cependant maîtrisé dans une zone délimitée.

«Il y a encore des tisons qui fument. Il faut pratiquement défaire les ballots de carton un à un pour s'assurer d'éteindre», explique le vice-président, communications et affaires publiques, chez Cascades, Hugo D'Amours.

Les fortes rafales de vent du week-end ont compliqué le travail des pompiers, ce qui a permis à l'incendie de se propager plus rapidement qu'il ne l'aurait fait en temps normal, précise M. D'Amours.

On ne connaît toujours pas l'origine de l'incendie, et l'enquête se poursuit. Pour l'instant, il n'est pas possible de chiffrer l'étendue des dommages. Les ballots de vieilles boîtes brunes et de carton qui ont flambé représentent la matière première utilisée pour fabriquer les produits.

L'incendie a pris naissance dans la cour extérieure située entre les usines Norampac et Greenpac de Cascades. De 10 000 à 15 000 tonnes de matière première ont brûlé. L'entreprise consomme environ 900 000 tonnes de cette matière première par an. C'est donc moins de 2% de ce qu'elle consomme annuellement qui a été réduit en cendres.

Certains travailleurs étaient déjà de retour au travail lundi. Les employés, dont l'horaire est partagé selon des quarts de travail, sont d'abord affectés aux différentes tâches de nettoyage et de préparation qui doivent être effectuées avant le redémarrage des machines.

L'usine de Norampac existe depuis longtemps, alors que celle de Greenpac est récente. Son démarrage remonte à un an. Il s'agit d'une usine ultramoderne, «la plus moderne en Amérique du Nord dans son secteur de production», dit M. D'Amours.

L'usine Greenpac n'a pas subi de dommages par le feu, et la production devrait reprendre aujourd'hui ou demain. Pour ce qui est des installations de l'usine Norampac, certains dommages ont touché la section de la préparation de la pâte, et il est encore impossible de fixer le moment du redémarrage des activités.

Greenpac n'est pas une usine qui appartient uniquement à Cascades. Elle est exploitée par Cascades qui en est propriétaire à 60%. Les 40% restants appartiennent à trois partenaires: la Caisse de dépôt et placement, Jamestown Container et Containerboard Partners.

Le titre de Cascades, qui avait cédé 3% lundi, est demeuré inchangé hier à 5,87$ à la Bourse de Toronto.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer