Source ID:; App Source:

Rio Tinto Alcan injectera près de 15 millions à Alma

Démarrée en 2000, l'usine d'Alma compte 432 cuves.... (Photo archives Le Quotidien)

Agrandir

Démarrée en 2000, l'usine d'Alma compte 432 cuves. Sa production annuelle en 2013 a atteint plus de 440 000 tonnes d'aluminium.

Photo archives Le Quotidien

Julien Arsenault
La Presse Canadienne
Alma

Rio Tinto Alcan (RIO) désire être prête lorsque le secteur nord-américain de l'automobile fera bondir la demande d'aluminium, ce qui explique sa décision d'augmenter la capacité de production à son usine d'Alma, au Lac-Saint-Jean.

La multinationale a annoncé mardi qu'elle injectera 14,8 millions $ - en grande partie pour moderniser des équipements -, ce qui devrait permettre à l'usine de produire 12 000 tonnes de plus par année.

«L'augmentation de la capacité de production (...) nous permettra de mieux répondre aux marchés nord-américains où la demande s'avère importante, particulièrement dans le secteur du transport», a souligné le chef des opérations, Métal primaire, Amérique du Nord, pour Rio Tinto Alcan, Étienne Jacques.

En 2013, la production annuelle de l'usine d'Alma de RTA - où travaillent actuellement environ 900 personnes - avait atteint plus de 440 000 tonnes d'aluminium.

RTA a récemment obtenu l'autorisation du ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques de faire passer sa production annuelle à 510 000 tonnes à ses installations d'Alma.

La décision de Ford de construire la populaire camionnette F-150 en aluminium à compter de 2015 a lancé une véritable ruée vers l'aluminium en feuilles, d'autant plus que son principal concurrent, General Motors, a l'intention d'emboîter le pas au cours des prochaines années.

«C'est de prendre les décisions au bon moment pour être prêts lorsque les marchés vont reprendre, a expliqué une porte-parole de RTA, Claudine Gagnon. L'augmentation de capacité de 12 000 tonnes correspond à ce qu'on anticipe (quant à la demande).»

Le chef des opérations de Rio Tinto Alcan, Étienne Jacques, avait déjà indiqué dans le passé que l'aluminium devrait permettre de soustraire environ 315 kg au poids d'un F-150 - le véhicule le plus vendu en Amérique du Nord année après année, toutes catégories de véhicules confondues.

Après plusieurs années difficiles pour les producteurs d'aluminium où le prix de la tonne a chuté considérablement en raison de l'arrivée de nouveaux joueurs sur le marché, une remontrée semble pointer à l'horizon.

En juillet dernier, le prix de la tonne d'aluminium a dépassé le cap des 2000 $ US pour la première fois depuis le mois de février 2013. Mardi après-midi, au London Metal Exchange, le prix de la tonne atteignait 2082 $ US - loin de son sommet de 3380 $ US la tonne atteint à l'été 2008.

La fin du projet à l'usine d'Alma est prévue pour le mois de juin 2015. Selon Mme Gagnon, l'investissement ne se traduira pas par de nouvelles embauches, mais devrait toutefois consolider les emplois actuels.

«Nous allons maintenir des emplois, a-t-elle indiqué. Il y a quand même de 60 à 80 personnes qui vont graviter autour du projet.»

De son côté, le directeur de l'usine d'Alma, Guy Gaudreault, a précisé qu'une centaine d'équipements seront modifiés, ce qui devrait permettre aux installations de Rio Tinto Alcan de réduire leurs émissions atmosphériques.

Démarrée en 2000, l'usine d'Alma compte actuellement 432 cuves.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer