Le géant canadien du gaz naturel Encana (T.ECA) a indiqué mardi que les pourparlers avec son partenaire chinois ont pris fin, les deux compagnies n'ayant pu concilier leurs visions du projet de coentreprise de Cutbank Ridge, dans l'Ouest canadien, évalué à plusieurs milliards de dollars.

LA PRESSE CANADIENNE

Dans ce qui aurait été le plus important investissement de la Chine au Canada à ce jour, une filiale de PetroChina devait verser 5,4 milliards pour la moitié des parts des propriétés de gaz naturel d'Encana à la frontière nord entre la Colombie-Britannique et l'Alberta.

Les deux compagnies avaient signé un accord il y a un an pour explorer un partenariat potentiel et, en février, annoncé s'être entendues sur un prix et un cadre de travail.

La prochaine étape était pour Encana et PetroChina de conclure un accord d'exploitation conjointe.

Mais après plusieurs mois de pourparlers, les deux parties ont été incapables d'en arriver à un «alignement substantiel», a affirmé Encana dans un communiqué.

«Il y a eu nombre d'aspects sur lesquels nous n'avons pu nous entendre, alors la conclusion a été de mettre fin aux discussions», a dit le porte-parole d'Encana, Alan Boras.

Il n'a pu donner plus de détails, en raison d'une entente de confidentialité.

Comme plusieurs de ses pairs, Encana a été affectée par des prix du gaz naturel à des creux persistants. L'entente avec PetroChina aurait signifié une entrée d'argent bienvenue et une occasion de développement.

L'annonce est une mauvaise nouvelle pour le cours de l'action d'Encana, a soutenu l'analyste de CIBC Marchés mondiaux, Andrew Potter.

«Je crois qu'ils n'ont pas été en mesure de s'entendre sur quoi que ce soit, et qu'il avait été prématuré de faire une annonce avant d'avoir un accord d'exploitation» a affirmé pour sa part John Stephenson, gestionnaire de portefeuille chez First Asset Investment Management à Toronto, parlant d'un «échec sur toute la ligne».

L'action d'Encana avait chuté d'environ 2,7 %, en mi-journée, à la Bourse de Toronto, pour se transiger à 28,68 $.

Encana prévoit maintenant revoir son approche et rechercher un certain nombre de partenaires en coentreprise pour exploiter le secteur.