Le géant minier anglo-australien Rio Tinto a de nouveau prolongé vendredi de deux semaines son offre publique d'achat sur le producteur australien de charbon Riversdale, dont il a déjà le contrôle mais sans avoir obtenu les parts du sidérurgiste indien Tata Steel.

Publié le 20 mai 2011
AGENCE FRANCE-PRESSE

Rio Tinto a indiqué dans un communiqué qu'il détenait désormais 73,39% du capital de Riversdale, et que seulement 0,33% des actions étaient détenues par des investisseurs individuels, le reste étant aux mains du sidérurgiste indien Tata Steel.

Son offre actuelle, déjà prolongée de deux semaines le 6 mai, court désormais jusqu'au 3 juin et pourrait de nouveau être étendue, a précisé Rio Tinto.

L'anglo-australien avait indiqué en avril qu'il avait réussi à prendre le contrôle de sa cible et qu'il avait l'intention de retirer Riversdale de la Bourse australienne, une fois son offre publique terminée.

Rio Tinto avait lancé en décembre une OPA d'un montant de 3,9 milliards de dollars américains sur la totalité du capital de Riversdale. Après avoir essuyé le refus de gros actionnaires, dont Tata Steel, il avait dû remonter son offre, pour la porter finalement à 16,50 dollars australiens par action.

Riversdale détient des mines de charbon de coke au Mozambique et en Afrique du Sud qui suscitent la convoitise. Le charbon de coke est notamment utilisé en sidérurgie pour obtenir de la fonte à partir du minerai de fer, ensuite transformée en acier.