Le géant du gaz et du pétrole Shell affirme que le Canada n'a pas mis en place les bonnes politiques pour devenir une superpuissance du secteur de l'énergie.

Mis à jour le 21 mars 2011
LA PRESSE CANADIENNE

La présidente de Shell Canada, Lorraine Mitchelmore, a affirmé que la compagnie souhaitait que le gouvernement fédéral établisse une stratégie énergétique nationale.

Une telle stratégie devrait inclure des mesures de réduction des émissions de gaz à effet de serre, estime Shell, qui croit également que le pays devrait se tourner vers les marchés étrangers afin d'y exporter le pétrole et le gaz produits au pays.

Selon Mme Mitchelmore, l'agitation qui secoue depuis quelque temps le monde arabe et les pays nord-africains producteurs de pétrole met en évidence le rôle du Canada à titre de source d'énergie fiable.

Mme Mitchelmore a tenu ces propos alors que l'entreprise anglo-néerlandaise soulignait 100 ans de présence au Canada.

Shell exploite les sables bitumineux de Muskeg River, au nord de Fort McMurray, en Alberta, et entend accroître sa présence au pays lors des années à venir.