La société PotashCorp (T.POT) demande à un tribunal de Chicago de bloquer l'offre d'achat hostile de la société minière anglo-australienne BHP Billiton (BHP). Le producteur de potasse de Saskatoon soutient que BHP a fait des déclarations fausses et trompeuses et a fait preuve de coercition.

Mis à jour le 22 sept. 2010
LA PRESSE CANADIENNE

Le géant BHP est déjà impliqué dans l'industrie minière canadienne. Il accroît depuis quelque temps sa présence au sein du secteur de la potasse en Saskatchewan grâce à l'acquisition de plus petits joueurs, notamment Athabasca Potash [[|ticker sym='T.API'|]] plus tôt cette année.

Le chef de la direction de BHP, Marius Kloppers, est au Canada cette semaine pour rencontrer des responsables politiques, des gens d'affaires et des médias pour les rallier à la prise de contrôle.

Dans sa requête déposée auprès du tribunal américain, PotashCorp allègue que BHP Billiton n'a pas suffisamment informé les actionnaires qu'elle envisageait une prise de contrôle depuis plusieurs années. Le producteur de la Saskatchewan fait également valoir que la société BHP est exceptionnellement coercitive car elle requiert le soutien de seulement la moitié des actionnaires de PotashCorp, plutôt que la majorité habituelle des deux tiers.

Le prix de l'action de PotashCorp grimpait mercredi dans les premiers échanges à la bourse de Toronto. Le titre augmentait de 72 cents pour atteindre 151,27$, ce qui est bien supérieur à l'offre de 130$ de BHP.