Le géant pétrolier américain ExxonMobil (T.XOM) a publié jeudi un bénéfice net quasiment doublé sur un an au deuxième trimestre, à 7,6 milliards US, grâce à de meilleures marges de raffinage et à la hausse du prix des hydrocarbures.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Le bénéfice net du groupe est ressorti à 7,6 milliards US contre 3,95 milliards un an plus tôt (+91%).

Par action, il revient à 1,60$ US, alors que les analystes tablaient sur 1,47$ US en moyenne.

Le chiffre d'affaires a progressé de 24% à 92,5 milliards US, inférieur, lui, aux prévisions de Wall Street qui s'élevaient en moyenne à 98,5 milliards US.

Mercredi, le troisième groupe pétrolier américain, ConocoPhillips, avait déjà publié un bénéfice et des ventes en forte hausse.

La production en équivalent pétrole a progressé de 8% au deuxième trimestre comparé à la même période un an plus tôt, grâce aux actifs au Qatar, notamment le site gazier de Ras Laffan.

Le plus grand groupe pétrolier mondial précise avoir finalisé sa fusion avec XTO Energy le 25 juin, «ce qui fait d'ExxonMobil le premier producteur de gaz américain».

La division d'exploration, la plus importante du groupe, a rapporté 5,3 milliards US, soit 1,5 milliard de mieux qu'il y a un an, grâce à des prix du pétrole et du gaz supérieurs à ceux du deuxième trimestre 2009.

La hausse du résultat a été réalisée essentiellement à l'international avec une performance quasi stable aux États-Unis.

Les activités de raffinage et distribution ont rapporté 1,2 milliard US, un résultat plus que doublé sur un an grâce à des marges de raffinage qui ont nettement rebondi à l'international, malgré un effet de change défavorable. Aux Etats-Unis, le résultat de la division ressort stable sur un an.

L'action d'ExxonMobil gagnait 0,61% à 61,28 dollars à 9h04 dans les échanges électroniques, une demi-heure avant l'ouverture de la séance.