Le deuxième groupe pétrolier américain, Chevron, a annoncé vendredi avoir dégagé un bénéfice net part du groupe multiplié par plus de deux au premier trimestre à 4,55 milliards de dollars, grâce à des prix pétroliers et gaziers nettement plus élevés qu'un an plus tôt.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Le bénéfice par action a atteint 2,27 dollars, alors que les analystes tablaient sur 1,94 dollar.

Le chiffre d'affaires a progressé de 33% à 48,18 milliards de dollars, moins qu'attendu par les analystes, qui prévoyaient 53,25 milliards de dollars.

Le bénéfice a pâti d'un effet de change défavorable à hauteur de 198 millions de dollars, et comprend une charge de 175 millions de dollars (9 dollars par action) liée aux licenciements préalablement annoncés dans la branche raffinage et les personnels administratifs.

«Nos résultats du premier trimestre sont très solides, et notre stratégie d'investissement dans des actifs de production et d'extraction de grande qualité porte ses fruits», a commenté le PDG John Watson.

Les résultats des trois premiers mois de 2010 «ont bénéficié largement de prix du brut et du gaz naturel en hausse. En outre, notre production en équivalent pétrole a été supérieure de 5% à celle de l'an dernier, principalement grâce à l'accélération de la production dans nos projets d'investissement et à une bonne performance de nos sites les plus matures», a-t-il ajouté.