Le producteur d'énergie TransAlta (T.TA) a annoncé mardi avoir enregistré une hausse de son bénéfice net au premier trimestre, à 67 millions, grâce à de moins nombreuses pannes dans ses centrales de charbon de l'Alberta.

LA PRESSE CANADIENNE

Le bénéfice net par action de TransAlta s'est chiffré à 31 cents lors de la période de trois mois terminée le 31 mars. L'entreprise de Calgary avait réalisé un bénéfice net de 42 millions, soit 21 cents par action, un an auparavant.

Les analystes approchés par la maison Thomson Reuters avaient en moyenne prévu un bénéfice net de 30 cents par action.

Les revenus trimestriels ont reculé à 723 millions, par rapport à 756 millions.

TransAlta a expliqué que ses résultats avaient été aidés par une plus grande disponibilité d'électricité, celle-ci s'étant élevée à 91,4% au premier trimestre, contre 86,4% il y a un an. Les pannes planifiées aux centrales de Keephills et Sundance ont été moins nombreuses, tout comme celles survenues - celles-là imprévues - aux centrales de Keephills et Wabamun, a précisé la société.

TransAlta est le plus important producteur canadien d'électricité inscrit en bourse. La plupart de ses centrales sont alimentées au charbon, mais certaines le sont par des sources plus écologiques, comme le gaz naturel et l'énergie éolienne.

À la Bourse de Toronto, mardi après-midi, le cours des actions de TransAlta était de 21,51 $, en baisse de 49 cents, soit un peu plus de deux pour cent, par rapport à son précédent taux de clôture.