Gestion: débuts modestes, carrières prometteuses

Les diplômés des baccalauréats en marketing ne doivent... (PHOTO Thinkstock)

Agrandir

Les diplômés des baccalauréats en marketing ne doivent pas s'attendre à occuper un poste de direction dès leur début de carrière, souligne Pierre Francq, directeur du service de gestion de carrière à HEC Montréal.

PHOTO Thinkstock

Didier Bert

Collaboration spéciale

La Presse

L'expérience est indispensable pour aspirer à une belle carrière dans les métiers de la gestion et de l'administration. En acceptant cette règle, les diplômés atteindront plus rapidement les postes de direction.

À HEC Montréal, ce sont les spécialistes du marketing qui sont le plus recherchés par les employeurs. Encore faut-il qu'ils acceptent de débuter sur le terrain. «La vente est souvent la porte d'entrée vers le marketing, explique Pierre Francq, directeur du service de gestion de carrière à HEC Montréal. Les recruteurs veulent que leurs gens du marketing connaissent bien les clients.»

Les diplômés des baccalauréats en marketing ne doivent pas s'attendre à occuper un poste de direction dès leur début de carrière, souligne Pierre Francq.

Les emplois d'adjoint, d'assistant et d'analyste permettent aussi aux débutants d'engranger l'expérience nécessaire pour se diriger plus tard vers la direction de service.

En finance, posséder un profil mixte avec une autre spécialité, comme le commerce international, ouvre la voie à des carrières très variées, souligne Pierre Francq.

Occasions en immobilier

Avec le développement du parc de condominiums à Montréal et à Québec, de nombreux postes sont ouverts en gestion immobilière. «On voit une tendance à la professionnalisation de la gestion des copropriétés», observe Chantal Dalpé, présidente de l'Ordre des administrateurs agréés du Québec (ADMA).

Le secteur bancaire connaît des difficultés à pourvoir ses postes de gestionnaires, poursuit Mme Dalpé. «Pour un directeur de compte, le minimum est un baccalauréat en administration», précise-t-elle.

En plus d'une formation générale en gestion ou en administration, l'acquisition d'un titre professionnel est un atout pour se distinguer, ajoute Mme Dalpé, qui voit de nombreux jeunes diplômés faire ce type de démarche.

De manière générale, les professionnels de la gestion doivent savoir communiquer clairement à l'oral et à l'écrit, pointe M. Francq. Cela inclut une grande capacité d'écoute et le respect des autres opinions, afin de pouvoir partager un esprit d'équipe.

Le secteur de la gestion et de l'administration en chiffres

Classement des spécialités les plus demandées par les employeurs auprès de HEC Montréal:

1. Marketing

2. Finance

3. Management

4. Comptabilité

5. Gestion des opérations et logistique

6. Gestion de projet

7. Technologies de l'information

8. Économie (économistes pour la fonction publique et les banques)

9. Commerce et affaires électroniques

10. Entrepreneuriat

Les six professions les plus populaires en gestion et en administration au Québec:

> Directeur de commerce de détail: 69 000

> Directeur des ventes, du marketing et de la publicité: 30 000

> Directeur de la restauration et des services alimentaires: 21 000

> Directeur de la fabrication: 18 000

> Cadre supérieur (commerce, communications et autres services): 16 000

> Directeur financier: 15 000

Pour tous ces emplois, le taux de chômage est annoncé comme faible pour la période 2012-2016.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer