Source ID:596441; App Source:cedromItem

Monde municipal: les villes ont besoin de sang neuf

Richard Lehoux, président de la Fédération québécoise des... (PHOTO PASCAL RATTHÉ, LE SOLEIL)

Agrandir

Richard Lehoux, président de la Fédération québécoise des municipalités, croit que trouver des employés spécialisés, avec une formation pertinente, est un défi pour les petites municipalités.

PHOTO PASCAL RATTHÉ, LE SOLEIL

Emilie Laperrière

Collaboration spéciale

La Presse

Les municipalités de la province n'échappent pas au vieillissement de la main-d'oeuvre. Avec 23 % des employés qui prendront leur retraite dans les cinq prochaines années, les nouveaux candidats sont recherchés.

Les villes du Québec sont malmenées depuis quelque temps, entre autres avec la commission Charbonneau et la bataille sur les régimes de retraite. Malgré tout, Suzanne Roy, la présidente de l'Union des municipalités du Québec (UMQ) reste optimiste.

«Le secteur municipal se porte bien. On voit une solidarité autour des enjeux comme on n'en a pas vu depuis des années. Les villes de Québec et de Montréal ont rejoint l'UMQ, la Table sur les relations Québec-municipalités a été créée. On est à un tournant historique», note-t-elle.

Le président de la Fédération québécoise des municipalités (FQM) va plus loin. «Le milieu municipal va de mieux en mieux. Les élus sont dévoués et on a une belle dynamique», estime Richard Lehoux.

Relève

Les municipalités devront toutefois renouveler leurs effectifs. «La démographie nous rejoint. À Sainte-Julie, par exemple, 34 % des employés vont prendre leur retraite dans les cinq prochaines années.

La relève est un défi de taille», constate la présidente de l'UMQ qui est aussi mairesse de Sainte-Julie.

Pour attirer les jeunes, le comité de la relève municipale remet 14 bourses de stage à 14 municipalités du Québec afin qu'elles puissent embaucher un stagiaire. «Les besoins sont grands, souligne Mme Roy. On embauche autant des cols bleus, des cols blancs que des cadres.»

«Il faut continuer à faire des démarches, surtout pour les postes d'élus, mais de plus en plus de jeunes s'impliquent en politique municipale. J'étais en Gaspésie récemment, et j'ai été surprise de constater le nombre de jeunes», admet Suzanne Roy.

Richard Lehoux croit de son côté que trouver des employés spécialisés, avec une formation pertinente, est un défi pour les petites municipalités. «On a besoin de ressources en ingénierie et de techniciens en gestion de l'eau potable, dit-il. Les directeurs généraux, dont la moyenne d'âge est élevée, devront aussi être remplacés.»

Les employés municipaux bénéficient généralement de bonnes conditions de travail et de salaires avantageux.

L'industrie des TIC au Québec en chiffres

1133

Nombre de municipalités au Québec qui compte aussi un gouvernement régional, celui d'Eeyou Istchee Baie-James

1 698 062

Nombre d'habitants à Montréal, plus grande ville du Québec.

47,2 % et 55 %

Les dix plus grandes villes représentent 47,2 % de la population du Québec ainsi que 55 % des emplois

14

Nombre de villages nordiques établis sur le territoire.

86 156

Effectifs des administrations municipales en 2010.

2395

Nombre de femmes parmi les élus municipaux. Elles sont 30 %.

53

L'âge moyen des élus municipaux augmente. Il est passé de 52 ans en 2009, à 53 en 2013.

Tous les chemins mènent au milieu municipal

Urbanisme, administration, informatique: de nombreuses formations pavent la voie à une carrière dans le secteur municipal. Les villes de la province embauchent non seulement des cols bleus, mais également des gestionnaires, des contremaîtres ou des chargés de projets (pour ne nommer que ceux-là).

Dire que les secteurs d'emploi d'une municipalité sont variés est un euphémisme. Des avocats, des comptables et des électriciens sont nécessaires au bon fonctionnement de la municipalité. Que vous préfériez vivre à la campagne ou dans un grand centre, il est en plus possible de travailler dans le milieu.

Pour les emplois manuels ou spécialisés, une formation de niveau secondaire ou une formation professionnelle est essentielle. Des cartes de compétence peuvent aussi être exigées, selon les métiers.

Voici quelques formations qui vous ouvrent les portes de la Ville.

Diplôme d'études professionnelles

Conduite de procédés de traitement de l'eau

Le programme de 1800 heures forme des opérateurs d'installations de traitement de l'eau. Ce sont eux qui voient au bon fonctionnement des procédés de traitement de l'eau potable, des eaux usées et de fabrication. Ils effectuent des prélèvements et des analyses et s'assurent de la qualité de l'eau.

Seul le Centre de formation professionnelle Paul-Gérin-Lajoie, à Vaudreuil-Dorion, offre le programme.

Diplôme d'études collégiales

Techniques de sécurité incendie

Le programme technique mène principalement au métier de pompier, mais aussi à celui de gestionnaire en sécurité incendie ou d'inspecteur de la prévention des incendies.

Le Campus Notre-Dame-de-Foy, à Saint-Augustin-de-Desmaures, et le Collège Montmorency, à Laval, sont les institutions d'enseignement qui proposent le programme.

Diplôme d'études universitaires

Génie des technologies de l'information

Spécialiste de l'informatique d'entreprise et des systèmes multimédias, l'ingénieur en technologie de l'information peut notamment travailler en architecture d'entreprise ou en gestion de programmes et de projets informatiques. Il peut aussi concevoir des applications multimédias.

Le programme est offert uniquement à l'École de technologie supérieure (ETS), à Montréal.

Administration - gestion des ressources humaines

En plus du recrutement, les professionnels des ressources humaines s'occupent de la formation en entreprise, des relations de travail, de la santé et de la sécurité, de même que de la dotation.

13 universités offrent le programme:

> Université du Québec à Rimouski (UQAR)

> Université du Québec à Chicoutimi (UQAC)

> Télé-Université (TÉLUQ)

> Université Laval

> Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR)

> Université Bishop's

> Université de Sherbrooke

> HEC Montréal

> Université Concordia

> Université du Québec à Montréal (UQAM)

> Université McGill

> Université du Québec en Outaouais (UQO)

> Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT)




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer