Portrait: Michel Corneau, détective privé

Michel Corneau est détective privé et président de... (PHOTO PASCAL RATTHÉ, LE SOLEIL)

Agrandir

Michel Corneau est détective privé et président de Michel Corneau Détective Privé.

PHOTO PASCAL RATTHÉ, LE SOLEIL

Didier Bert

Collaboration spéciale

La Presse

Michel Corneau a créé son agence de détectives en 1985 à Québec. Le président de Michel Corneau Détective Privé a vécu toutes les évolutions de ce métier depuis trente ans. Il répond à nos questions sur son métier.

Pourquoi avez-vous choisi ce métier?

C'est un rêve d'enfant que j'avais mis de côté. Mais durant mes études en droit, un enquêteur privé était venu me questionner sur le locataire précédent... Et finalement, c'est moi qui lui ai posé le plus de questions! Je voulais tout savoir sur son métier.

En quoi consiste votre travail?

Je travaille pour des créanciers à la recherche d'une personne partie sans payer. Je traque aussi la fraude aux accidents du travail: des employés qui se disent invalides alors qu'ils ne le sont pas.

Qu'avez-vous fait comme études?

J'avais commencé des études de droit à l'Université Laval. Mais je ne comptais pas devenir avocat. Et j'ai fini par abandonner avant le baccalauréat pour travailler comme enquêteur.

Quel a été votre cheminement professionnel?

J'ai travaillé cinq ans comme enquêteur, avant de me lancer à mon compte. C'était une priorité pour moi d'être indépendant. Depuis, j'ai embauché des employés et développé mon agence.

Décrivez une journée typique de travail.

Dans mon agence, les détectives sont polyvalents: ils font du travail de bureau et du travail de filature. Au bureau, ils font de la recherche de personne, surtout en utilisant l'internet. C'est un travail de 8 h à 17 h. Quand on suit quelqu'un en filature pendant plusieurs jours, il n'y a pas d'horaire fixe: on peut travailler en fin de semaine, tôt le matin, tard le soir...

Quel est votre plus grand défi?

C'est de réussir la mission! Parfois, on doit rechercher une personne en ne disposant que de son numéro d'assurance sociale et de sa dernière adresse connue... qui peut dater d'il y a 15 ans.

Qu'aimez-vous le plus dans ce travail?

Il n'y a pas de routine. On doit aussi maintenir une bonne réputation, qui est essentielle dans ce métier. De plus, si le travail est mal fait, on risque de brûler une piste. Alors l'individu devient méfiant et il faut changer de méthode.

Qu'est-ce que les gens ignorent de votre métier?

On croit souvent que le détective privé ne s'occupe que des cas d'adultère. Mais ça ne représente que 5% de nos activités.

Quelles sont les qualités et aptitudes requises?

L'initiative et la débrouillardise sont précieuses pour trouver une manière d'aller chercher l'information, et progressivement découvrir la dernière adresse connue de la personne recherchée. En filature, il est important d'être habile au volant.

En chiffres

Perspectives d'emploi (2012-2016): acceptables

Taux de chômage (2011): modéré

Demande de main-d'oeuvre (2011-2016): modérée

Salaire annuel moyen (2005): 51 000 $*

Source: Emploi-Québec - Information sur le marché du travail

* Enquêteur de la fonction publique québécoise




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Sécurité: des métiers plus solides

    Emploi

    Sécurité: des métiers plus solides

    Oubliez l'image du mauvais garçon qui s'occupe de temps en temps avec des contrats de gardiennage. Depuis 2010, les métiers de la sécurité se... »

  • Portrait: Serge Monast, garde du corps

    Emploi

    Portrait: Serge Monast, garde du corps

    Serge Monast est garde du corps chez Gardium Sécurité, après avoir travaillé comme agent de sécurité dans plusieurs entreprises spécialisées. »

  • Portrait: Denis Cadotte, agent de sécurité

    Emploi

    Portrait: Denis Cadotte, agent de sécurité

    Denis Cadotte possède une grande expérience de la sécurité lors des grands événements sportifs et culturels à Montréal. Il répond à nos questions sur... »

  • Portrait: Marc Lortie, enquêteur

    Emploi

    Portrait: Marc Lortie, enquêteur

    Marc Lortie est enquêteur au Casino de Montréal. Il répond à nos questions sur son métier. »

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer