Source ID:476421; App Source:cedromItem

Faire confiance aux employés pour la formation

Éric Clément est représentant au service de santé... (Photo fournie par Lauzon Planchers de bois exclusifs)

Agrandir

Éric Clément est représentant au service de santé et sécurité du travail à l'usine Lauzon de Papineauville.

Photo fournie par Lauzon Planchers de bois exclusifs

Pour améliorer leur productivité et rester concurrentiels, les employeurs doivent former leur main-d'oeuvre. La Presse propose une série d'articles sur des entreprises qui ont investi dans la formation. Cette semaine, Lauzon - Planchers de bois exclusifs et son approche développée à l'interne de formation par compagnonnage.

Il y a une tendance dans plusieurs entreprises à faire appel à des formateurs de l'externe, à envoyer ses employés suivre différents cours et ateliers à gauche et à droite. Toutefois, chez Lauzon - Planchers de bois exclusifs, la formation de personnes nouvellement en poste est assurée par des employés expérimentés. Comme le dit l'expression, on n'est jamais si bien servi que par soi-même.

«Lorsqu'un employé entre en poste comme journalier ou dans un métier spécialisé, il a toujours besoin d'être formé sur l'équipement avec lequel il travaillera», affirme Nicole Beaulieu, directrice des ressources humaines chez Lauzon.

L'objectif est d'abord d'assurer la santé et la sécurité des travailleurs.

«L'employé doit savoir quels sont les risques en lien avec l'équipement qu'il utilisera et comment travailler sans se blesser», explique Mme Beaulieu.

La formation des employés est aussi essentielle pour assurer la qualité de la production et une productivité concurrentielle.

Pour obtenir une meilleure flexibilité, l'entreprise encourage d'ailleurs ses employés à développer une polyvalence en acquérant différentes compétences.

Éric Clément par exemple est maintenant représentant au service de santé et sécurité à l'usine de Papineauville, mais il a occupé différents postes depuis son arrivée dans l'entreprise il y a huit ans.

«Mon poste a été créé récemment, mais avant, j'ai travaillé beaucoup en production, affirme-t-il. J'ai suivi plusieurs formations pour obtenir différents postes.»

La stratégie de formation

Pour former ses employés, Lauzon a développé une approche de compagnonnage. Après son entrée en poste, l'employé est pris sous l'aile d'une personne expérimentée. La démarche à suivre et le temps alloué à la formation ont été détaillés pour les différents types de poste.

«Toutes les procédures sont écrites pour chaque poste et ce document est l'outil de travail principal du formateur et de l'employé, indique Nicole Beaulieu. Ces procédures ont été écrites en collaboration par les services de qualité et de production.»

La stratégie est bien rodée puisqu'elle a été mise en place pratiquement dès la création de l'entreprise il y a près de 30 ans.

À l'usine de Papineauville, en Outaouais, où on retrouve plus de 80 employés en production, Lauzon a décidé d'avoir un expert qui se consacre presque exclusivement à la formation.

«C'est l'idéal parce qu'il connaît bien tous les postes et il s'assure du maintien des compétences, indique Mme Beaulieu. Au besoin, il peut reprendre des aspects de la formation avec certains employés. Par contre, il arrive encore qu'il doive donner un coup de main à la production, par exemple si un employé est absent.»

La formation s'accentue lorsque des projets d'investissements se réalisent dans l'entreprise. Par exemple, Lauzon lance en ce moment une nouvelle ligne de production de planchers contrecollés à l'usine de Saint-Norbert.

«Nous avons affiché les postes à l'interne pour permettre à tous nos employés de postuler, explique Mme Beaulieu. Nous avons dû former les candidats retenus pour qu'ils soient prêts à temps pour commencer la production. Nous avons aussi dû embaucher, puis former de nouveaux travailleurs pour remplacer les employés déménagés sur la nouvelle ligne de production.»

Un projet d'automatisation nécessite également en ce moment de grands efforts de formation à l'usine de Papineauville, tout comme l'arrivée d'un nouveau quart de travail à l'usine de Thurso.

«La formation est un processus continu», précise la directrice des ressources humaines.

Les résultats

Si Lauzon a toujours privilégié le compagnonnage, c'est parce que les résultats sont au rendez-vous.

«C'est motivant d'abord pour les formateurs parce qu'on fait appel à leur expertise», remarque Nicole Beaulieu.

Cette stratégie de formation continue donne aussi la chance aux employés de s'initier à différentes tâches pour briser la routine.

«En production, il y a beaucoup de mouvements répétitifs, indique Éric Clément. C'est intéressant de pouvoir changer de poste. Cette mobilité facilite aussi la prise de vacances.»

Le compagnonnage permet également aux nouveaux employés d'apprivoiser rapidement l'organisation.

«Quand un nouvel employé arrive, il ne connaît personne, puis un travailleur expérimenté vient l'accueillir et reste avec lui pendant quelques jours, indique Mme Beaulieu. Une belle collaboration s'installe et comme l'expert connaît les lieux et les gens, l'intégration du nouvel employé est plus facile.»

Lauzon - Planchers de bois exclusifs compte 430 employés au total dans ses usines de Papineauville, Thurso, Saint-Norbert, Maniwaki et Laval.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer