William Pearson aurait voulu être un artiste. Suivant la raison -et l'avis de ses parents!-, il a plutôt complété un baccalauréat en administration des affaires en 1994. Depuis 14 ans, il réussit toutefois à conjuguer art et boulot, en travaillant chez DeSerres.

Emilie Laperrière, collaboration spéciale LA PRESSE

«J'ai débuté comme conseiller en vente dans la section encadrement. J'ai monté les échelons et je m'occupe maintenant de l'encadrement pour tous les magasins», dit-il.

Des réunions pour établir les objectifs de l'entreprise, les services ou la rémunération, c'est le quotidien de William Pearson. Il doit également penser aux achats et au marketing. «Je vais souvent en magasin pour répondre aux clients et faire de l'encadrement», ajoute-t-il.

L'encadrement est un domaine méconnu au Québec, et il n'existe aucune formation dans ce domaine. «On développe un lien privilégié avec les clients, qui nous confient souvent des pièces uniques ou chères à leurs yeux», estime William Pearson.

L'encadreur fabrique ou restaure les moulures et les baguettes qui ceinturent les peintures, les gravures ou les photographies, pour les mettre en valeur et les protéger de l'usure du temps. Il choisit les matériaux en fonction de leur couleur, de leur solidité et du désir de la clientèle.

Pour être un bon encadreur, William croit que le candidat doit être créatif, passionné et manuel. Il faut néanmoins prendre le temps de se familiariser avec les produits et la technique. La patience est aussi de mise: «Les échanges avec les clients sont longs. Il faut saisir ce qu'ils veulent, faire la différence entre nos goûts et les leurs et leur expliquer ce que l'on fera avec leur pièce», explique ce dernier.

William Pearson conseille à ceux qui débutent dans le métier de persévérer. «C'est difficile d'acquérir la technique au début. Même moi, après deux semaines, je voulais laisser tomber! Le commerce de détail est aussi plein de possibilités, ceux qui commencent comme conseiller peuvent rapidement se diriger vers la gestion s'ils le veulent.»

à savoir

Un diplôme d'études collégiales ou universitaires en administration des affaires ou dans un domaine apparenté au produit ou au service vendu peut être exigé.

Professions reliées: chef de rayon, directeur adjoint, directeur des achats de marchandises, directeur des ventes, acheteur.

Endroits de travail: commerces de détail, agences de voyages, compagnies de transport, boutiques spécialisées, institutions financières, grandes entreprises.

Personnes en emploi en 2010: 71 000

Revenu annuel moyen à temps plein: 48 048$

% à temps plein: 100%

Sources: Emploi-Québec, monemploi.com et Détail Québec