Chaque semaine, La Presse vous présente un jeune qui travaille pendant l'été et qui aime son emploi. Cette semaine, c'est Éloi Lemay, 14 ans, qui a lancé sa propre petite entreprise de tonte de pelouse à Lavaltrie.

Caroline Rodgers, collaboration spéciale LA PRESSE

Éloi a acheté son propre équipement de travail avec de l'argent qu'il a en partie emprunté à ses parents, et trouvé une dizaine de clients pour lesquels il tondra la pelouse et effectuera divers travaux pendant l'été. Cette idée lui est venue parce que depuis l'âge de six ans, il observe son père dans son travail de paysagiste. Ce dernier lui a beaucoup appris. Il l'a aussi aidé à fabriquer une remorque artisanale pour transporter son matériel, qu'il accroche derrière son vélo.

Qu'aimes-tu dans ton travail?

«J'aime passer du temps dehors et bouger. C'est un travail physique et ça me plaît. Avec les profits, je vais pouvoir payer mon nouveau vélo et acheter mon équipement de ski de fond, car je fais de la compétition. Ce travail m'occupe environ treize heures par semaine.»

Est-ce qu'il y a des défis ou des difficultés liés à ton travail?

«Parfois la chaleur est vraiment difficile à supporter. Et quand il y a plusieurs jours de pluie, je dois adapter mon horaire pour faire tout mon travail et rattraper le temps perdu quand il fait beau.»

Comment trouves-tu tes clients?

«J'ai distribué une carte publicitaire dans divers commerces et aux portes des maisons de mon quartier.»

Quelles sont les exigences de cet emploi?

«Il faut une bonne endurance à la chaleur, une bonne forme physique, ainsi qu'un bon sens de l'organisation et de la communication.»