Cannabis: une succursale de la SQDC sur la Plaza Saint-Hubert

La succursale de la SQDC sur la Plaza...

Agrandir

La succursale de la SQDC sur la Plaza sera située au 6872 de la rue Saint-Hubert, un local qui se trouve à moins de 500 mètres de la station de métro Jean-Talon et qui abritait jusqu'à récemment un magasin de vêtements.

Il n'y a décidément pas que des robes de mariées à vendre sur la Plaza St-Hubert. La Société québécoise du cannabis (SQDC) vient de confirmer l'emplacement de sa première succursale montréalaise, qui sera située dans un immeuble appartenant au richissime homme d'affaires Stephen J. Shiller.

Propriétaire de dizaines d'immeubles commerciaux rue Masson et dans le Plateau Mont-Royal, l'entrepreneur est surtout célèbre pour être celui qui scandait bruyamment « Oui, papa ! » dans les fameuses publicités des magasins de stores Au bon marché, dans les années 80, aux côtés de son frère Richard et de son père David.

« Je n'ai pas beaucoup d'expérience avec le cannabis. En fait, je n'en ai aucune ! Mais les gens avec qui nous avons signé le bail sont de vrais professionnels. Ils savent ce qu'ils font, alors je suis en confiance », a confié M. Shiller en entrevue avec La Presse.

QUATRE SUCCURSALES AU JOUR 1

La Société québécoise du cannabis, société d'État sans but lucratif chapeautée par la SAQ, souhaite ouvrir quatre succursales à Montréal au jour 1 de la légalisation, le 17 octobre prochain, mais seul l'emplacement de la Plaza St-Hubert est confirmé pour l'instant. « Nous avons des plans pour l'est, le centre et le sud-ouest de Montréal, mais les baux n'ont pas encore été signés », précise le porte-parole Mathieu Gaudreault.

De récents appels d'offres publiés par la SAQ ont révélé que les commerces de la SQDC seront dotés de cages de sécurité et de rideaux métalliques pour protéger la marchandise en dehors des heures d'ouverture. Des gardiens de sécurité auront aussi pour mandat de demander une pièce d'identité à tous les clients et d'interdire l'accès aux mineurs.

La succursale de la SQDC sur la Plaza sera située au 6872 de la rue Saint-Hubert, un local qui se trouve à moins de 500 mètres de la station de métro Jean-Talon et qui abritait jusqu'à récemment un magasin de vêtements. « Le choix de l'emplacement de la Plaza St-Hubert répond à plusieurs de nos critères, notamment parce que l'endroit se trouve à plus de 150 mètres d'une école et qu'il est accessible en transports en commun », explique M. Gaudreault.

« BONNE RELATION AVEC LA SAQ »

M. Shiller possède une centaine d'immeubles, selon Le Journal de Montréal. En 2015, il a poursuivi la Ville de Montréal pour 1,85 million, avec son partenaire Danny Lavy, pour une affaire de permis d'alcool qui avait été refusé aux propriétaires du Bar Code, un établissement de la rue Sainte-Catherine qui était logé dans un de ses immeubles. Le permis avait été refusé parce que le local se trouvait à moins de 25 mètres du Sky Pub, un bar appartenant à Peter Sergakis, un autre prince de l'immobilier. C'est la cour d'appel qui a tranché le débat en 2017, rejetant la requête de M. Shiller.

L'homme d'affaires admet que le fait que la SAQ exploite depuis des années une succursale dans un de ses immeubles de la rue Masson a pu jouer en sa faveur. « Nous avons établi une bonne relation avec les gens de la SAQ. Nous avons eu plusieurs bonnes années de collaboration », dit-il.

Le PDG de la Société de développement commercial de la Plaza St-Hubert, Mike Parente, se réjouit de l'annonce de la SQDC, mais reconnaît que l'implantation d'un commerce de cannabis rend certains commerçants nerveux. « Nous avons appelé le SPVM pour voir comment ils vont gérer ça, et nous sommes optimistes. Nous avons toutes les raisons de croire que ce seront de bons citoyens corporatifs », affirme-t-il.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer