La chaîne de restauration rapide Tim Hortons teste ses capacités à effectuer des livraisons.

Aleksandra Sagan LA PRESSE CANADIENNE

Quelque 148 restaurants de la chaîne situés dans trois villes canadiennes - Vancouver, Ottawa et Edmonton - ont lancé, cette semaine, un service de livraison.

Celui-ci fonctionne par le biais de l'application Skip The Dishes.

Il s'agit de l'une des idées développées par le géant canadien du café pour contrecarrer la publicité négative dont il a fait l'objet dernièrement et pour conserver sa place de choix dans le coeur des Canadiens.

La compagnie espère pouvoir étendre son service de livraison à d'autres villes dans les prochains mois.

«Notre état d'esprit était que nous voulions écouter nos clients et nous adapter à leurs besoins», a expliqué Alex Macedo, président de Tim Hortons.

En septembre, Tim Hortons devrait mettre en place deux nouvelles idées: un menu adapté pour les enfants et un programme de fidélité.

L'image de marque de Tim Hortons a été fortement ébranlée, en janvier dernier, lorsque des franchisés en Ontario ont décidé de couper dans les avantages sociaux et les pauses payées de leurs employées pour pallier la hausse du salaire minimum.