Source ID:; App Source:

Les Québécois boudent le Boxing Day

L'enquête indique que les Canadiens hors du Québec... (Photo: Hugo-Sebastien Aubert, archives La Presse)

Agrandir

L'enquête indique que les Canadiens hors du Québec sont quatre fois plus nombreux à profiter des soldes d'après-Noël.

Photo: Hugo-Sebastien Aubert, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Si l'on se fie au Conseil québécois du commerce de détail, les Québécois ne se sont pas entichés du Boxing Day qui se déroulera vendredi, le lendemain de Noël.

Selon un sondage du Groupe Altus commandé par le conseil, seulement 12 pour cent des Québécois prévoient réaliser un achat vendredi, malgré les nombreux rabais offerts par les commerçants.

L'enquête indique que les Canadiens hors du Québec sont quatre fois plus nombreux à profiter des soldes d'après-Noël.

Selon le président du conseil, Léopold Turgeon, plusieurs facteurs expliquent ce comportement très différent. Il estime entre autres que les Québécois sont plus prévoyants dans leurs achats, et qu'ils ressentent moins le besoin de faire des achats importants «immédiatement» après Noël.

M. Turgeon rappelle par ailleurs que ce sont les chaînes implantées aux États-Unis ayant une présence au Canada qui ont importé ce concept au Québec. Il souligne que toutes proportions gardées, le Québec compte beaucoup plus de détaillants indépendants qu'ailleurs, ce qui se traduit par des stratégies de commercialisation différentes.

Léopold Turgeon admet néanmoins que le Boxing Day demeure une journée importante pour les commerçants, d'autant plus que cette année, il devrait se prolonger et s'étirer sur la fin de semaine, soit jusqu'à dimanche.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer