Des centaines d'employés de magasin de Walmart ont été congédiés hier, a appris La Presse en fin de journée. Au total, 750 personnes ont été remerciées d'un bout à l'autre du Canada. Le détaillant a confirmé dans un courriel transmis en milieu de soirée qu'il procédera «au déploiement d'une nouvelle structure d'équipe de direction» dans ses succursales.

Mis à jour le 13 mai 2014
Marie-Eve Fournier LA PRESSE

Ce changement provoquera la création de 200 postes de gestion, de même que la promotion de 1300 employés à «des postes de niveau supérieur». Cette nouvelle structure permettra aux employés d'être «à la disposition des clients pendant les périodes où ces derniers ont davantage besoin d'eux», fait valoir le détaillant qui dit tester la formule depuis six mois.

Selon plusieurs témoignages recueillis par le syndicat des travailleurs et travailleuses unis de l'alimentation et du commerce (TUAC), Walmart aurait surtout supprimé des «postes intermédiaires», dont le niveau est «juste en dessous de sous-cadre», et ce, dans tous les magasins.

Les personnes licenciées auraient été escortées à l'extérieur du magasin sur-le-champ, sans pouvoir s'adresser à leurs collègues, a déclaré Roxane Larouche, porte-parole des TUAC au Québec.

Walmart n'a pas voulu préciser le nombre de travailleurs touchés dans la province, mais indique que les postes éliminés représentent «moins de 1%» de sa main-d'oeuvre au Canada. Les employés de Walmart ne sont pas syndiqués, mais les TUAC ont créé l'an dernier le mouvement Notre Walmart qui permet aux employés du détaillant de bénéficier de certains services, notamment ceux d'un avocat lors de causes portées devant la Commission de la santé et de la sécurité du travail, par exemple.