Source ID:; App Source:

Politique américaine: Unifor lance une campagne «J'achète canadien»

Le président national d'Unifor, Jerry Dias, a expliqué... (Photo Nathan Denette, archives La Presse canadienne)

Agrandir

Le président national d'Unifor, Jerry Dias, a expliqué que la campagne «J'achète canadien» était la réponse à «l'escalade de la guerre commerciale avec les États-Unis».

Photo Nathan Denette, archives La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Le plus important syndicat du secteur privé au Canada lance une campagne nationale sur les médias sociaux pour inciter les consommateurs à soutenir les emplois canadiens en achetant des produits et services fabriqués au Canada.

Le président national d'Unifor, Jerry Dias, a expliqué que la campagne «J'achète canadien» était la réponse à «l'escalade de la guerre commerciale avec les États-Unis».

La campagne invite les consommateurs, les travailleurs et les entreprises à partager des informations et des images sur les produits et services fabriqués au Canada sur Twitter en utilisant le mot-clic #Jachetecanadien et la mention @Jachètecanadien sur Twitter et sur Facebook. Sur ce dernier réseau social, un cadre «J'achète canadien» pour les photos de profil est également disponible.

M. Dias affirme que les consommateurs soutiendront volontiers les marques et les services canadiens s'ils sont sensibilisés et «prennent conscience du pouvoir de leurs choix».

Le lancement a lieu juste avant la fête du Canada, alors qu'Ottawa a l'intention d'appliquer des tarifs de 16,6 milliards de produits américains pour contrer les tarifs imposés aux États-Unis sur l'acier et l'aluminium depuis le 1er juin.

Selon les résultats d'un sondage en ligne mené par Abacus Data au cours de la première semaine de juin, plus de la moitié des 2200 Canadiens interrogés ont déclaré qu'ils avaient l'intention d'éviter d'acheter des vins américains et de faire des achats transfrontaliers.

L'organisme professionnel de l'industrie du sondage, l'Association de la recherche et de l'intelligence marketing, affirme qu'on ne peut attribuer une marge d'erreur aux enquêtes en ligne, car elles ne s'appuient pas sur un échantillon aléatoire et ne sont donc pas nécessairement représentatives de l'ensemble de la population.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer