Source ID:; App Source:

Le NPD réclame une mise à jour économique

Selon le NPD, une mise à jour s'impose... (Photo Sean Kilpatrick, La Presse Canadienne)

Agrandir

Selon le NPD, une mise à jour s'impose d'autant plus que le ministre des Finances Joe Oliver tablait sur un prix du baril de 80 dollars US lorsqu'il a fait ses dernières projections financières en novembre et que le cours de l'or noir s'établit à environ 45$ US aujourd'hui.

Photo Sean Kilpatrick, La Presse Canadienne

Le NPD exhorte le gouvernement Harper à présenter dans les plus brefs délais une mise à jour économique et financière dans la foulée de la chute brutale des prix du pétrole.

Selon le NPD, une telle mise à jour s'impose d'autant plus que le ministre des Finances Joe Oliver tablait sur un prix du baril de 80 dollars US lorsqu'il a fait ses dernières projections financières en novembre et que le cours de l'or noir s'établit à environ 45$ US aujourd'hui.

En novembre, M. Oliver avait calculé que le gouvernement fédéral pourrait rétablir l'équilibre budgétaire en 2015, estimant le premier surplus en sept ans atteindrait 1,9 milliard de dollars. À cette somme, il ajoutait aussi un coussin financier de trois milliards de dollars pour parer aux imprévus.

Or, selon les estimations des économistes, chaque baisse de cinq dollars du prix du baril de pétrole prive le fisc fédéral d'un milliard de dollars en revenus. Cela veut dire que la baisse du prix du pétrole, si elle devait se maintenir pendant plus d'un an, pourrait priver Ottawa de quelque six milliards de dollars en revenu.

Le NPD compte profiter de la journée de l'opposition qui lui revient mardi afin de déposer une motion pressant le gouvernement « de présenter immédiatement une mise à jour financière et économique au Parlement indiquant l'état des finances du pays à la lumière de la situation économique instable actuelle et faisant état des pertes d'emploi, de la chute des prix du pétrole et du déclin des recettes publiques ».

La motion demande aussi au ministre des Finances « de préparer un budget qui tient compte de la situation économique de la classe moyenne en créant plus d'emplois de qualité à temps plein et en priorisant la diversification économique. »

Mais le gouvernement Harper semble peu enclin à donner suite à une telle demande. En matinée, le ministre des Affaires intergouvernementales, Denis Lebel, a soutenu que le plan économique du gouvernement « porte ses fruits. »

Il a aussi soutenu que le gouvernement entend « vivre selon ses moyens » et que le budget de 2015, maintenant prévu en avril, « sera équilibré, comme le premier ministre Harper l'a soutenu à maintes reprises».




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer