Le Canada et la Corée du Sud ont scellé définitivement lundi leur accord de libre-échange prévoyant la suppression des droits de douane sur la plupart des marchandises et ont conclu un accord de ciel ouvert.

Mis à jour le 2 févr. 2015
AGENCE FRANCE-PRESSE

Après un long processus de négociations de près d'une décennie, les deux pays avaient officialisé en mars cet accord entamé avec des points de blocage sur l'automobile et l'agriculture.

Cette signature s'est déroulée à Ottawa à l'occasion de la visite de la présidente sud-coréenne Park Geun-hye.

L'accord ciel ouvert prévoit «un nombre illimité de vols directs de passagers et de marchandises entre les deux pays», selon le cabinet du premier ministre Stephen Harper.

Avec l'accord de libre-échange - le premier du genre signé par le Canada avec un pays asiatique - ce sont 97% des marchandises qui seront exonérées de droits de douane dans les dix ans.

L'industrie automobile devrait être le principal bénéficiaire de cet accord, le Canada représentant le cinquième débouché le plus important pour l'industrie automobile sud-coréenne.

Selon le gouvernement canadien, cet accord «injectera 1,7 milliard de dollars au PIB» chaque année et «permettra d'augmenter les exportations vers la Corée de plus de 30%».

D'ici 10 ans, la Corée du Sud éliminera les droits de douane sur tous les produits non agricoles et 97% des exportations de produits agricoles. Côté canadien, ce sont 99,9% des produits importés de Corée qui seront libre de droits.

L'accord a été longtemps bloqué par les restrictions sud-coréennes sur les entrées de viande de boeuf canadien.