Source ID:; App Source:

Ottawa enregistre un surplus de 1,6 milliard en juin

Dans son dernier budget, le gouvernement Harper a... (Photo Étienne Ranger, archives LeDroit)

Agrandir

Dans son dernier budget, le gouvernement Harper a indiqué qu'il compte rétablir l'équilibre budgétaire en 2015, année des prochaines élections.

Photo Étienne Ranger, archives LeDroit

(Ottawa) Alors que la majorité des provinces crient famine, le gouvernement fédéral annonce qu'il a enregistré un surplus de 1,6 milliard de dollars en juin, un signe, selon le ministère des Finances, que le retour à l'équilibre budgétaire à Ottawa au plus tard en 2015 est un objectif atteignable.

Pour les trois premiers mois de l'exercice financier qui a débuté en avril, le surplus s'élève à 400 millions, a tenu à préciser le ministère des Finances dans sa dernière livraison de la revue financière. Mais cela constitue tout de même une nette amélioration par rapport au déficit de 2,6 milliards enregistré durant la même période au cours de l'exercice financier de 2013-2014.

L'excédent budgétaire de 1,6 milliard pour le mois de juin s'explique principalement par le fait qu'Ottawa a empoché des revenus plus élevés provenant de l'impôt sur le revenu des non-résidents, des taxes et droits d'accise et des cotisations d'assurance-emploi.

Les charges de programmes ont pour leur part diminué de 0,7 milliard en raison surtout de la baisse des charges de programmes directes.

Dans son dernier budget, le gouvernement Harper a indiqué qu'il compte rétablir l'équilibre budgétaire en 2015, année des prochaines élections. Le surplus qu'il prévoit dépasserait les six milliards de dollars. Ce pactole sera utilisé en grande partie pour réduire les impôts des contribuables.

Réunis à Charlottetown, à l'Ile-du-Prince-Edouard, cette semaine, les premiers ministres des provinces ont affirmé que le déséquilibre fiscal est de retour entre Ottawa et les provinces. Ils ont déposé un rapport du Conference Board qui démontre que les provinces et les territoires du Canada verront leurs déficits budgétaires combinés passer de 16 à 172 milliards de dollars d'ici 20 ans si rien n'est fait pour limiter leurs dépenses ou augmenter leurs revenus.

Le gouvernement fédéral, de son côté, engrangerait les surplus, qui se chiffreraient à 110 milliards en 2034-2035.

Le gouvernement Harper soutient avoir réglé le dossier du déséquilibre fiscal en 2007 lorsqu'il a transféré des sommes records aux provinces.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer