Source ID:; App Source:

Transport Canada veut faire passer plus de tests aux véhicules Volkswagen

Le ministère ontarien de l'Environnement a indiqué avoir... (PHOTO ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Le ministère ontarien de l'Environnement a indiqué avoir déposé la semaine dernière une accusation contre Volkswagen, faisant valoir que l'entreprise n'a pas respecté les normes ontariennes d'émission.

PHOTO ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
OTTAWA

Le gouvernement fédéral envisage d'augmenter le nombre de véhicules automobiles de Volkswagen qui sont soumis à des tests de sécurité dans la foulée du scandale qui a révélé que le constructeur avait truqué ses automobiles pour qu'elles trichent lors de tests sur les émissions de gaz polluants.

Même s'il n'y a pas eu de problèmes de sécurité important dans les véhicules Volkswagen ces sept dernières années, le fait que le constructeur ait modifié ses véhicules pour éviter les contrôles sur les émissions pourrait convaincre Transport Canada de redoubler d'ardeur dans ses tests sur la sécurité, révèlent des documents de l'agence fédérale.

Selon une note de service transmise au plus haut fonctionnaire du ministère en octobre, même si les récents problèmes de non-conformité de Volkswagen n'étaient pas liés à la sécurité, Transport Canada prévoit ajouter certains éléments d'inspection dans le processus de certification de sécurité de ses véhicules.

La Presse Canadienne a obtenu la note de service en vertu de la Loi sur l'accès à l'information.

Volkswagen a admis que certains de ses véhicules à moteur diesel de marque Volkswagen et Audi avaient été munis d'un logiciel qui permettait de tricher lors des tests sur les émissions de gaz polluants, après que l'agence de protection environnementale des États-Unis eut dévoilé la supercherie à la mi-septembre. Selon le constructeur, environ 500 000 véhicules ont triché lors des tests sur les émissions, et un total d'environ 11 millions de véhicules munis du logiciel ont été vendus dans le monde.

Environ 100 000 de ces véhicules ont été vendus au Canada, mais il n'existe aucune preuve de tricherie sur des tests à l'extérieur des États-Unis.

L'entreprise fait toujours l'objet d'une enquête d'Environnement Canada, qui effectue des examens sur des véhicules afin de s'assurer qu'ils respectent les règles canadiennes sur les émissions de gaz.

Transport Canada s'occupe pour sa part des tests sur la sécurité. Selon la note de service, quelque 200 tests et 70 inspections sont réalisées annuellement sur près de 70 différentes marques de véhicules automobiles.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer