Source ID:; App Source:

Les ventes de voitures affectées par le froid aux É.-U.

Les trois principaux groupes automobiles américains, le «Big... (Photo archives AP)

Agrandir

Les trois principaux groupes automobiles américains, le «Big Three», ont connu des fortunes diverses au cours de ce mois, qui a vu la neige bloquer l'activité dans les régions de l'est et du nord-est du pays.

Photo archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

Les ventes de voitures ont été ralenties aux États-Unis en février par le grand froid. À l'exception de General Motors (GM), les ventes des autres grands constructeurs sont en dessous des attentes.

Environ 1,28 million de véhicules devraient avoir été vendus en février, selon le cabinet Edmunds.com, soit une hausse de 6,9% sur un an. Les chiffres officiels sont attendus dans la journée.

Les trois principaux groupes automobiles américains, le «Big Three», ont connu des fortunes diverses au cours de ce mois, qui a vu la neige bloquer l'activité dans les régions de l'est et du nord-est du pays.

Considéré comme un des baromètres de l'économie américaine, GM a vu ses ventes progresser de 4% en février par rapport au même mois de l'année précédente, grâce notamment à la bonne tenue de ses marques GMC et Chevrolet.

Le groupe de Detroit a vendu au total sur le mois 231 378 véhicules et se permet même de dépasser nettement les 230 019 unités anticipées par Edmunds.com.

La dynamique est entretenue par les ventes des camionnettes à plateau ou pickup (+37% sur un an) et les gros 4X4 de ville ou VUS (+66% sur un an).

«Nos nouveaux modèles de VUS et de multi-segments et la stratégie que nous avons mise en place concernant les camionnettes se marient bien avec la croissance de l'économie américaine et la solidité du marché du travail», se félicite Kurt McNeil, vice-président responsable des ventes chez GM.

Les prix faibles de l'essence incitent les consommateurs américains à préférer les grosses cylindrées. Le gallon d'essence (3,78 litres) valait en moyenne 2,44 dollars à la pompe mardi contre 3,45 dollars il y a un an.

Deuxième groupe automobile du pays, Ford a vu son élan de janvier s'essouffler. En février, les ventes de la marque à l'Ovale bleu ont reculé de 2% sur un an à 180 383 véhicules, contre 192 866 unités attendues.

Seule bonne nouvelle: la demande (+7%) est forte pour le nouveau F-150, qui utilise notamment des alliages d'aluminium pour sa carrosserie.

Luxe et voiture verte en panne

FCA US (ex-Chrysler), filiale de Fiat Chrysler, a écoulé, lui, 163 586 véhicules en février comparé à 154 866 en février 2014.

Si FCA US enregistre là son 59e mois consécutif de hausse et son meilleur mois de février depuis 2007, le niveau des ventes est en deçà des 167.613 unités attendues par les analystes.

Les constructeurs asiatiques, qui rivalisent de promotions dans un contexte de dollar fort, ne font pas beaucoup mieux.

Nissan a écoulé 118 436 véhicules en janvier, en hausse de seulement 2,7% sur un an. Les analystes attendaient 123 664 unités.

Dans l'ensemble, le coup de mou est sensible dans le créneau du luxe où les ventes de la marque Cadillac (GM) ont chuté de 13% sur un an, tandis que celles de Lincoln (Ford) ont reculé de 7%.

Autre créneau en souffrance, les voitures «vertes», dont les ventes continuent de dégringoler.

Celles du véhicule hybride/électrique Chevrolet Volt chez GM ont chuté de 43%, tandis que le plongeon est de 16% pour la Nissan Leaf.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer