Le constructeur automobile américain Ford (F) a annoncé mercredi qu'une opération de conversion d'obligations lui avait permis de réduire sa dette de 1,9 milliard de dollars, moyennant une charge de 960 millions de dollars imputée au quatrième trimestre.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Ford a redit qu'il entendait être en position de «liquidités positives nettes», c'est à dire avec des liquidités dépassant son endettement pour ce qui est de ses activités industrielles (à l'exclusion de Ford Motor Credit), à la fin de l'année.

En incluant l'opération annoncée mercredi, «Ford a réduit la dette de l'activité automobile de 12,8 milliards de dollars cette année, faisant baisser ses coûts annualisés de près d'un milliard de dollars», a précisé le constructeur dans un communiqué.

«Nous avions déjà dit que même sans les offres de conversion (de dette), les liquidités de l'automobile devaient être à peu près équivalentes à la dette d'ici à la fin de l'année (...). Avec les offres de conversion, nous serons clairement en position de liquidités positives d'ici à la fin de 2010», a précisé le directeur financier Lewis Booth, cité dans le communiqué.

Les investisseurs détenant des obligations à échéance 2036 et 2016 étaient invités à convertir ces titres en actions ordinaires. Compte tenu des participatons à l'offre, les obligations à échéance 2036 et 2016 ne représentent plus qu'un total de 908 millions de dollars.