Source ID:; App Source:

Aliments Maple Leaf achète la québécoise Viau pour 215 millions

Publicité
Julien Arsenault
La Presse Canadienne
Montréal

Quarante et un ans après avoir vu le jour, l'entreprise québécoise Produits alimentaires Viau, spécialisée dans les charcuteries, est avalée par le géant canadien Aliments Maple Leaf pour une somme de 215 millions de dollars.

La société lavalloise, qui vient de tourner la page sur une phase de modernisation qui avait débuté en 2014 et qui a coûté environ 40 millions de dollars, a conclu au printemps qu'elle avait besoin d'un partenaire afin d'être en mesure de poursuivre sa croissance.

«Nous aurions eu besoin d'investir massivement encore une fois, a expliqué le président et chef de l'exploitation de Viau, Pat De Marco, au cours d'une entrevue téléphonique. Avec l'apport de Maple Leaf, nous croyons pouvoir progresser plus rapidement.»

Viau, qui compte 470 employés non syndiqués dans ses installations de Laval et Montréal, produit des viandes préparées, comme des saucissons et des garnitures à pizza, ainsi que des charcuteries, comme du salametti et du capicollo.

Selon M. De Marco, la transaction permettra entre autres à Viau d'avoir accès à des produits élevés sans antibiotiques de Maple Leaf, afin d'élargir son portefeuille de produits.

«Il sera plus facile pour nos marques Fantino et Mondelo de percer le secteur du détail aux États-Unis», a ajouté celui qui est aux commandes de la société québécoise depuis 2008.

Viau, qui génère des recettes annuelles estimées à 180 millions $, a reçu plus qu'une offre depuis le printemps, mais son président n'a pas voulu dire si des joueurs québécois, comme Olymel, ont démontré de l'intérêt.

De son côté, un porte-parole d'Olymel, Richard Vigneault, n'a pas voulu confirmer si une offre avait été déposée, rappelant néanmoins les récentes acquisitions de l'entreprise ontarienne Pinty's, dans le secteur de la transformation, et d'Aliments Triomphe, qui se spécialise dans les charcuteries et le jambon de spécialité.

«Dans un marché de consolidation, on constate que Maple Leaf fait ce que l'on a fait ailleurs», a dit M. Vigneault.

Pour le président et chef de la direction de Maple Leaf, Michael McCain, cette acquisition permettra au géant de Mississauga de compter sur une capacité de production «supplémentaire» au Québec en plus de bonifier sa présence dans le secteur des charcuteries.

La clôture de la transaction, qui comprend 30 millions $ en actions de Maple Leaf, est prévue pour le mois de décembre une fois que les approbations réglementaires habituelles auront été obtenues.

Société distincte?

Bien qu'il n'y ait aucune garantie écrite dans le contrat, c'est encore une enseigne Viau qui devrait coiffer le siège social de l'entreprise, à Laval. L'entreprise, qui deviendra une filiale du géant canadien, devrait poursuivre ses activités de manière autonome, a expliqué M. De Marco, qui demeurera en poste.

«Nous nous attendons à ce que la taille du siège social poursuive sa croissance et l'équipe de direction actuelle continuera de gérer les activités quotidiennes», a-t-il dit.

Même si elle passe dans le giron d'une société ontarienne, Viau devrait conserver son identité québécoise et son indépendance, a estimé Sylvain Charlebois, professeur en distribution et politique agroalimentaire à l'Université Dalhousie.

En entrevue téléphonique, il a donné l'exemple de la société mère de la chaîne d'alimentation Sobeys à la suite de son acquisition du détaillant de produits alimentaires ontarien Farm Boy, qui conservera son indépendance.

«Dans le secteur agroalimentaire, l'aspect local est très important et l'expertise familiale est très importante, a expliqué M. Charlebois. On va quand même préserver cet aspect-là malgré l'achat.»

Peter Sklar, de BMO Marchés des capitaux, a estimé, dans une note envoyée à ses clients, que l'achat de Viau s'inscrivait dans la stratégie de Maple Leaf visant à bonifier sa présence dans les produits protéinés à valeur ajoutée.

L'analyste a toutefois estimé que cette transaction ne présentait pas le même potentiel de croissance par rapport aux acquisitions de Lightlife Foods en mars 2017 et de Field Roast Grain Meat en janvier dernier.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer