Dopées notamment par le bas niveau du réal face au dollar, les exportations de l'agrobusiness brésilien ont battu des records au mois d'octobre pour le maïs, le café non-torréfié et le soja, a indiqué lundi le ministère de l'agriculture.

Publié le 9 nov. 2015
AGENCE FRANCE-PRESSE

Les chiffres du mois d'octobre montrent un «record historique pour un seul mois quant aux volumes exportés de maïs (5,5 millions de tonnes), de café vert (198 000 tonnes) et de soja en grains (3,7 millions de tonnes», précise le communiqué, citant la secrétaire des Relations Internationales de l'Agrobusiness du ministère, Tatiana Palermo.

La forte baisse du réal, la devise brésilienne, face au dollar, explique en partie cet attrait pour les marchandises du géant sud-américain. Mais la croissance des volumes est telle que même la valeur totale des ventes est en hausse.

«Il y a eu une rétraction de 19% du prix moyen des exportations (de soja et de ses dérivés). Malgré cela, les ventes vers l'étranger de grain, huile et granulés sont passées de 983,1 millions de dollars en octobre 2014 à 1,63 milliard de dollars le mois dernier», poursuit le document.

L'agrobusiness occupe ainsi une place toujours croissante dans les exportations du pays: 48,5% en octobre 2015, contre 43,3% il y a un an.

Les blocs commerciaux qui ont le plus acheté de produits agricoles au Brésil en octobre sont l'Asie, avec une place de choix pour la Chine (ses importations ont explosé : +78% en un an), l'Union Européenne, l'Amérique du Nord et le Moyen Orient.