Source ID:; App Source:

Un quatrième McDonald's ferme en Russie

Après trois établissements fermés à Moscou la semaine... (PHOTO ALEXANDER NEMENOV, ARCHIVES AFP)

Agrandir

Après trois établissements fermés à Moscou la semaine dernière, c'est au tour du McDonald's de Stavropol d'être contraint de mettre la clé dans la porte.

PHOTO ALEXANDER NEMENOV, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
MOSCOU

Les autorités sanitaires russes ont ordonné lundi la fermeture d'un restaurant du géant américain de la restauration rapide McDonald's dans le sud de la Russie, après avoir fermé trois établissements à Moscou la semaine dernière sur fond de sanctions liées à la crise ukrainienne.

Comme dans la capitale russe, l'agence de protection du consommateur Rospotrebnadzor a expliqué avoir constaté des infractions aux normes sanitaires dans ce restaurant situé à Stavropol, dans le Caucase russe.

Mais de nombreux experts jugent cette décision liée aux tensions entre Moscou et l'Occident. Dans le passé, les autorités sanitaires et vétérinaires russes ont souvent été accusées de prendre des décisions en fonction des intérêts géopolitiques de la Russie, interdisant en 2006 le vin de Géorgie ou l'an dernier les chocolats de l'entreprise appartenant à l'actuel président pro-occidental ukrainien, Petro Porochenko.

Ces fermetures en série de McDonald's interviennent en outre alors que la Russie vient de décréter un embargo sur la plupart des produits alimentaires européens et américains en réponse aux sanctions occidentales. Cette mesure n'affecte que très peu la chaîne américaine de fast-food qui se fournit surtout localement.

Les restaurants concernés à Moscou sont en outre hautement symboliques: l'un d'eux est le premier ouvert en Union soviétique, en 1990, et l'autre se trouve au pied du Kremlin.

Après leur fermeture, des contrôles ont été lancés dans tout le pays et plusieurs journaux ont affirmé qu'ils étaient effectués sur ordre du gouvernement, qui a démenti.

Le fabricant du Big Mac, qui a assuré pour l'instant collaborer avec les autorités russes, a fortement investi en Russie où il réalise, selon les analystes, plusieurs centaines de millions de dollars de bénéfices. Il y exploite plus de 400 restaurants, dont 160 à Moscou, représentant plus de 30 000 employés, et commence à se développer en Sibérie.

Ces difficultés tombent mal pour McDonald's, en quête d'un second souffle sur le marché américain et touché en Asie par le scandale de la viande avariée en Chine.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer