Le géant américain des boissons sans alcool PepsiCo (PEP) a annoncé jeudi un bénéfice net part du groupe en baisse de 1% sur un an au premier trimestre à 1,1 milliard de dollars, un peu meilleur qu'attendu, alors qu'une légère hausse des ventes a été éclipsée par celle des coûts.

Publié le 26 avr. 2012
AGENCE FRANCE-PRESSE

Par action le bénéfice hors éléments exceptionnels ressort à 69 cents, alors que les analystes tablaient sur 67 cents. Le chiffre d'affaires a progressé de 4% à 12,4 milliards de dollars, très légèrement au-dessus des prévisions de Wall Street.

«Les résultats de notre premier trimestre illustrent la vigueur de nos marques, qui nous a permis de prendre des mesures significatives (de hausse) sur les prix» a commenté la PDG Indra Nooyi.

«Des mesures de prix et d'emballages efficaces nous ont permis de tirer les ventes à la hausse de 5% hors effet de change et de compenser largement quelque 300 millions de dollars de hausse de coûts des matières premières», a-t-elle ajouté.

Pour 2012 les priorités du groupe sont «soutenir nos marques grâce à la publicité et au marketing, accélérer notre innovation (produits) et augmenter activement la productivité notamment grâce à un programme de restructuration», a-t-elle poursuivi, notant que «toutes ces mesures avaient été lancées au premier trimestre avec de bons résultats».

Les ventes de PepsiCo Americas Foods et Frito-Lay North America ont augmenté de 4%, celles de la division d'Amérique latine ont bondi de 11% mais ont pâti d'un effet de change défavorable.

La division Quaker Foods North America a vu ses recettes reculer de 3%, et celles de PepsiCo Americas Beverages (PAB) de 2%, principalement à cause du Mexique.

La division européenne a enregistré un bond de 13% des ventes grâce à l'acquisition de Wimm-Bill-Dann (WBD) et une augmentation des prix.

Enfin, les ventes ont augmenté de 12 en Asia, Moyen-Orient et Afrique.

Les résultats du premier trimestre comprennent une charge exceptionnelle de restructuration de 33 millions de dollars au premier trimestre et le groupe anticipe des charges additionnelles d'environ 392 millions de dollars cette année et de 102 millions supplémentaires entre 2013 et 2015.

L'action augmentait de 0,24% à 66,67 dollars vers 6h30 lors des échanges électroniques précédant l'ouverture de la séance officielle.