Une nouvelle forte hausse des prix de l’essence est survenue lundi dans la région métropolitaine de Montréal.

La Presse Canadienne

La plupart des stations d’essence de Montréal, de Laval et de la Montérégie réclamaient 1,56 $ pour un litre d’essence ordinaire, selon un relevé du site web www.essencemontreal.com.

Le prix demeure toutefois moins élevé à l’extérieur de la région de Montréal. D’ailleurs, le prix moyen du litre d’ordinaire pour l’ensemble du Québec était établi à un peu moins de 1,53 $.

Il y a dix jours à peine, des données de Ressources naturelles Canada montraient déjà que le prix de détail national pondéré moyen de l’essence ordinaire au Canada avait atteint 1,45 $ le litre d’ordinaire, une hausse de plus de 0,40 $ par rapport à l’an dernier. Il s’agissait de la plus forte moyenne hebdomadaire jamais enregistrée, selon la firme de consultation sur les prix de l’essence Kalibrate, qui récolte ces données depuis 2007.

À New York, le prix du baril de pétrole brut s’élevait lundi matin à 83,51 $ US, en hausse de 1,23 $ US. Le prix du baril a bondi de 70 % jusqu’ici cette année.

Il y a une douzaine d’années, lorsque le litre d’essence ordinaire se vendait à environ 1,50 $ dans la région de Montréal, le prix du baril se négociait à environ 150 $ US à New York.

La flambée des prix de l’essence entraîne non seulement d’importantes dépenses supplémentaires pour les automobilistes, mais aussi une augmentation des coûts d’expédition et de livraison pour les entreprises de tous types.