(Ottawa) Le ministre britannique du Commerce a indiqué mercredi que son pays s’attendait à entreprendre cet automne des discussions avec le Canada au sujet d’un pacte de libre-échange, et a laissé entendre que sa portée pourrait différer de ce qui est actuellement en place.

La Presse Canadienne

Ranil Jayawardena a expliqué que le gouvernement britannique devait d’abord tenir des consultations sur ce que devrait contenir le nouvel accord avant de pouvoir s’asseoir avec les négociateurs canadiens pour discuter des conditions d’un pacte à long terme.

En mars, le Canada a ratifié un accord commercial temporaire avec le Royaume-Uni, qui a quitté l’Union européenne à la fin de l’année dernière.

L’accord a maintenu un accès préférentiel au marché britannique pour les exportateurs et les entreprises canadiens et a éliminé les droits de douane sur 98 % des marchandises exportées de ce pays.

M. Jayawardena estime que l’accord existant devrait donner aux deux pays une longueur d’avance dans les pourparlers, plutôt que de partir de la case départ.

S’exprimant virtuellement lors d’un évènement organisé par la Chambre de commerce du Canada, le ministre a aussi identifié l’accès des produits agricoles comme une possible pierre d’achoppement dans les pourparlers.