(Washington) La progression de l’activité dans les services a un peu ralenti en avril par rapport au niveau de croissance historiquement haut de mars, pénalisée par les difficultés d’approvisionnement, selon l’indice de l’association professionnelle ISM publié mercredi.

Agence France-Presse

L’indice, qui mesure le niveau d’activité des entreprises, s’est établi à 62,7 % en avril, soit 1 point de pourcentage de moins qu’en mars. C’est bien moins qu’attendu, puisque les analystes tablaient sur une accélération de la croissance dans ce secteur, et voyaient l’indice s’établir à 65 %.

Les « contraintes de capacités de production, de pénuries de matériaux, les conditions météorologiques et les difficultés en matière de logistique et de ressources humaines continuent d’affecter les livraisons, ce qui a entraîné une réduction des stocks », souligne le président de l’enquête ISM, Anthony Nieves, cité dans un communiqué.

Les prix, eux, continuent de grimper, et l’indice les mesurant atteint 74 %, son niveau le plus élevé depuis juillet 2008.

L’indice mesurant l’emploi s’améliore aussi, et atteint 58,8 % (+1,6 point).

Les créations d’emplois du secteur privé ont grimpé en avril, en grande majorité dans les entreprises de services, selon l’enquête mensuelle de la firme de services aux entreprises ADP également publiée mercredi.