(Ottawa) Le Canada a affiché un excédent du commerce des marchandises pour un deuxième mois consécutif en février, une première depuis la fin de 2016, a indiqué mercredi Statistique Canada.

La Presse Canadienne

L’excédent commercial de février s’est ainsi chiffré à 1,0 milliard, a précisé l’agence fédérale, en baisse par rapport à un excédent révisé de 1,2 milliard pour le mois de janvier, les exportations et les importations ayant toutes deux chuté.

Aux yeux de l’économiste Omar Abdelrahman, de la Banque TD, le recul des exportations en février n’était pas étonnant après la vigueur observée en janvier, qui avait vu des gains anormalement élevés dans la catégorie, volatile, des aéronefs.

« De même, une faiblesse était attendue dans la production automobile en raison de la pénurie mondiale de puces à semi-conducteur », a écrit M. Abdelrahman dans un rapport.

Cependant, il a souligné que les perspectives générales du commerce canadien, en particulier des exportations, s’étaient améliorées pour 2021.

« Les exportations de marchandises devraient rester soutenues par la fermeté des prix et de la demande de produits de base, la réouverture des économies et le renforcement des perspectives économiques pour le plus grand partenaire commercial du Canada, les États-Unis », a-t-il écrit.

Les exportations totales ont chuté de 2,7 % en février pour s’établir à 49,9 milliards, après avoir augmenté de 8,2 % en janvier.

Les exportations de produits en métal et de produits minéraux non métalliques, de véhicules automobiles et de pièces pour véhicules automobiles, ainsi que d’aéronefs et autres matériel et pièces de transport ont chuté.

De l’autre côté de l’équation, les importations totales ont diminué de 2,4 % en février pour s’établir à 48,8 milliards, leur plus bas niveau depuis août 2020.

Les importations de véhicules automobiles et de pièces pour véhicules automobiles ont chuté de 7,8 %, tandis que celles de produits énergétiques ont diminué de 21,4 %, après avoir grimpé de 22,8 % en janvier.

Exprimées en volumes, les exportations totales ont chuté de 3,8 %, tandis que les importations ont baissé de 3,5 %.

Dans un rapport distinct, Statistique Canada a indiqué que le commerce international des services avait enregistré un excédent de 79 millions en février, comparativement à un déficit de 236 millions en janvier.

Les importations de services ont reculé de 4,9 % pour s’établir à 9,1 milliards et les exportations de services, de 1,6 %, pour s’établir à elles aussi à 9,1 milliards.

L’excédent commercial du Canada pour les biens et services combinés était de 1,1 milliard en février.