(Québec) À la veille du dépôt de son budget, le ministre des Finances, Eric Girard, n’exclut plus de reporter le retour à l’équilibre budgétaire. Il révèle la création d’un fonds pour les infrastructures sportives scolaires de 125 millions de dollars.

Tommy Chouinard Tommy Chouinard
La Presse

Le grand argentier du gouvernement Legault soutenait jusqu’ici que le déficit zéro serait atteint en cinq ans comme le prévoit la Loi sur l’équilibre budgétaire. Il a refusé de renouveler cette position lors d’une mêlée de presse mercredi.

Lorsqu’on lui a demandé si un report de l’équilibre budgétaire est possible comme le réclament plusieurs groupes, le ministre a répondu qu’il donnera « l’ensemble des précisions pertinentes à ce sujet » jeudi. « En fait, chaque chose en son temps », a-t-il dit.

« Je vais préciser tous les chiffres, les déficits sur… Demain, on donne un cadre financier sur cinq ans (…) et tous les détails seront là sur le retour à l’équilibre budgétaire. » La cinquième année, ce sera à l’équilibre ? « La cinquième année, je vais vous la montrer demain. »

Pourrait-il modifier la loi afin de donner plus de temps au gouvernement pour atteindre le déficit zéro ? « C’est demain que je divulgue les informations à tout le monde en même temps », s’est-il contenté de répondre.

Il a pris soin de préciser que « l’importance de revenir à l’équilibre budgétaire n’a pas changé ». Il n’a pas fixé d’horizon. « C’est extrêmement important pour l’équité intergénérationnelle, avoir la capacité à long terme de financer les missions de l’État, pour lutter contre changements climatiques. »

Fidèle à la tradition des ministres des Finances à la veille du budget, Eric Girard s’est procuré de nouveaux souliers, des chaussures de course cette fois-ci – c’était des lames de patin l’année dernière. Il les a achetées à la boutique Le Coureur nordique de Québec afin de saluer « la résilience des PME » en cette pandémie.

« J’avais l’intention aussi de parler que j’allais les utiliser pour retrouver le sentier de l’équilibre budgétaire, mais on vient de m’informer que ce n’est pas des bons souliers pour courir en sentier. Vous voyez que ce n’est pas scripté ! Ce ne sera pas facile ! » a-t-il lancé.

Québec est en voie d’enregistrer un déficit de 15 milliards pour l’année en cours. L’automne dernier, il s’attendait à être dans le rouge de 8,3 milliards en 2021-2022 et de 7 milliards l’année suivante. Si l’on exclut les dépenses exceptionnelles et non récurrentes liées à la COVID, Québec calcule que son « déficit structurel à résorber » se situe entre 5,5 et 7 milliards de dollars.

Un retour à l’équilibre budgétaire en cinq ans apparaît une opération bien difficile, voire irréaliste selon des économistes. Autant le Conseil du patronat que les centrales syndicales lui ont suggéré dans les dernières semaines de repousser l’échéancier pour éviter l’austérité dans les dépenses ou encore une hausse du fardeau fiscal. Le Parti libéral du Québec, qui avait été inflexible quant à l’atteinte du déficit zéro sous Philippe Couillard, plaide aujourd’hui pour un report de l’équilibre budgétaire compte tenu du contexte.

Par ailleurs, le ministre Girard a annoncé que son budget prévoira la création d’un fonds pour les infrastructures sportives scolaires de 125 millions de dollars.