(Washington) La Banque centrale américaine (Fed) a entamé mardi sa première réunion monétaire de 2021, peu après l’investiture de son ancienne présidente, Janet Yellen, au poste de secrétaire au Trésor.

Agence France-Presse

La réunion a démarré mardi à 13 h, a confirmé une porte-parole de la Fed. Elle doit prendre fin mercredi midi, et un communiqué de presse sera publié à 14 h.

Aucune nouvelle annonce n’est attendue à l’issue de cette réunion, la Réserve fédérale américaine ayant déjà largement agi pour soutenir l’économie depuis l’irruption brutale de la COVID-19 aux États-Unis, en mars 2020.

Son président Jerome Powell a déjà souligné récemment qu’il n’était pas encore temps de ranger les outils de politique monétaire utilisés ces dix derniers mois, et que des annonces seraient faites en amont lorsque le moment sera venu.

Lors de sa conférence de presse, prévue mercredi à 14 h 30, il devrait commenter les conséquences sur l’économie du déploiement des vaccins et des inquiétudes liées au variant anglais de la COVID-19.

Il devrait également être interrogé sur le plan d’urgence de 1900 milliards de dollars présenté par Joe Biden, une aide jugée essentielle depuis des mois par les responsables de la Fed, comme par une majorité des économistes.

L’autre sujet qui sera sans aucun doute abordé est l’arrivée à la tête du Trésor de Janet Yellen, sa prédécesseure à la Fed, créant une alliance implicite qui devrait être bénéfique à la première économie du monde, selon des experts.

Sa nomination a été confirmée lundi par le Sénat, et elle a été investie mardi matin par Kamala Harris, la vice-présidente des États-Unis.

L’arrivée de la nouvelle administration Biden devrait aussi permettre un retour à des relations plus classiques avec le pouvoir en place. Les quatre années de présidence Trump ont en effet été marquées par des intrusions du président dans la politique monétaire, rompant avec la tradition d’indépendance de la Fed.