(Toronto) Environ 1,54 million d’automobiles et de véhicules utilitaires légers ont été vendus au Canada en 2020, un recul de 19,7 % par rapport aux ventes de 2019 qui les ramènent à leur plus faible niveau depuis 2009, a indiqué mercredi DesRosiers Automotive Consultants.

La Presse Canadienne

Les ventes de véhicules ont reculé de 2,6 % en décembre 2020 par rapport au même mois en 2019, a précisé la firme de consultants, ce qui place les concessionnaires face à leur plus forte baisse annuelle depuis 1982.

DesRosiers admet cependant que la situation aurait pu être pire, étant donné que les ventes ont chuté de 75 % en avril, au début de la pandémie de COVID-19.

Selon l’associé directeur de la firme Andrew King, les hauts et les bas du marché de l’automobile l’année dernière étaient à couper le souffle, mais la situation n’était pas aussi grave que plusieurs observateurs de l’industrie le craignaient au printemps.

Les véhicules utilitaires légers ont représenté l’an dernier 79,9 % de toutes les ventes de véhicules au Canada, un record, alors que davantage de consommateurs ont délaissé les automobiles.

Ford du Canada a vendu 239 368 véhicules au pays l’an dernier, conservant le titre du constructeur ayant vendu le plus de véhicules, même s’il en a vendu presque 50 000 de moins qu’en 2019.