(Washington) Les entreprises américaines, contraintes d’arrêter leur activité dans un effort pour contenir la pandémie du coronavirus, pourraient « redémarrer » au mois de mai, a estimé jeudi le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin.

Agence France-Presse

À la question d’un animateur de CNBC : « Pensez-vous que nous puissions reprendre une activité économique » le mois prochain ? Le ministre de Donald Trump a répondu : « Je le pense ».

« À partir du moment où le président (Donald Trump) est à l’aise sur les questions de santé et que nous faisons tout ce qui est nécessaire pour que les entreprises américaines et les travailleurs américains puissent être ouverts aux affaires et qu’ils aient la liquidité dont ils ont besoin pour faire fonctionner leur entreprise », a-t-il ajouté.

Donald Trump, qui brigue un second mandat, n’a pas caché sa volonté de redémarrer l’activité aussi vite que possible.

« Le président demande des conseils à tous, à l’intérieur et à l’extérieur du gouvernement », a déclaré jeudi à des journalistes le principal conseiller économique de la Maison-Blanche, Larry Kudlow.

« Le président s’est entretenu avec ses conseillers économiques », a-t-il ajouté, soulignant qu’« il n’y a(vait) rien de formel ».

Il a également émis l’idée, interrogé sur la chaîne Fox Business, de prendre en charge les investissements des entreprises américaines qui relocaliseraient leur activité de Chine vers les États-Unis.

De nombreux commerces, restaurants, petites entreprises ont dû arrêter net leur activité il y a près d’un mois, plongeant le pays dans une grave récession.

En trois semaines, 16,7 millions de personnes ont rempli un dossier de demande d’allocations chômage pour la première fois, du jamais-vu.

Plus tôt jeudi, le docteur Anthony Fauci – l’épidémiologiste en charge au niveau fédéral – a apporté une lueur d’espoir en estimant que les Américains pourraient peut-être prendre des vacances d’été, mais sous conditions, alors que le pays espère atteindre dans les prochains jours le pic de la pandémie de COVID-19.

« Cela pourrait être au rendez-vous », a répondu dans un entretien sur CBS le directeur de l’Institut américain des maladies infectieuses, représentant de la communauté scientifique dans le groupe de travail de la Maison-Blanche qui conseille Donald Trump sur l’épidémie.

À l’approche du scrutin de novembre, le président espère une reprise alors que l’économie était, juste avant la pandémie, sa carte maîtresse pour la campagne.

Le coronavirus a affecté plus de 450 000 personnes et fait plus de 16 200 décès aux États-Unis, selon le comptage de Johns Hopkins University.