Les consultants du groupe BTY affirment que l’activité dans le secteur de la construction pourrait reprendre de l’élan l’année prochaine à travers le pays par l’entremise des dépenses prévues en infrastructure et en énergie renouvelable.

La Presse Canadienne

Le cabinet international de services-conseils anticipe une augmentation des dépenses en construction de l’ordre de 3 à 5 % en 2021 pour l’Ontario, la Colombie-Britannique et le Québec, avec des niveaux plus faibles en Alberta et au Manitoba en raison de nouvelles restrictions liées à la pandémie de COVID-19.

BTY estime aussi que les dépenses en construction en Saskatchewan et au Canada atlantique pourraient être stables ou augmenter jusqu’à 2 %, les faibles taux d’intérêt compensant la hausse des prix du pétrole et du bois.

Le cabinet de services-conseils affirme qu’il existe une incertitude autour de la construction de maisons, étant donné la baisse de l’immigration et des investissements étrangers cette année pendant la pandémie.

Mais le rapport de BTY indique également que les dépenses de relance du gouvernement pourraient aider le secteur de la construction à trouver ses bases l’année prochaine.

BTY souligne le plan de croissance du gouvernement fédéral, qui prévoit un investissement de 10 milliards de dollars dans les énergies renouvelables, les infrastructures à large bande, les rénovations de bâtiments, l’irrigation agricole et les bornes de recharge pour véhicules électriques.